Copé profite de l'affaire Fillon – Jouyet pour demander aux députés UMP de "penser aussi à son honneur"

Publié à 06h42, le 13 novembre 2014 , Modifié à 06h43, le 13 novembre 2014

Copé profite de l'affaire Fillon – Jouyet pour demander aux députés UMP de "penser aussi à son honneur"
Jean-François Copé © REUTERS/Philippe Wojazer

RÉCUP' – On ne parle que de ça, le déjeuner entre François Fillon et Jean-Pierre Jouyet, en juin dernier, au cours duquel l'ancien Premier ministre aurait demandé au secrétaire général de l'Élysée de "taper vite" sur Nicolas Sarkozy. Jean-François Copé aussi en parle. Enfin, il l'évoque surtout pour parler de lui.

Mercredi 12 novembre, en réunion du groupe UMP à l'Assemblée, le député maire de Meaux a réagi au soutien apporté par les députés de droite à François Fillon, selonLe Monde. Voici ce qu'il a dit :

François Fillon défend son honneur avec le talent qu'on lui connait. Mais si vous avez un peu de temps libre à me consacrer dans votre agenda surchargé, je vous demande de consacrer une minute pour penser à mon honneur.

Jean-François Copé l'a donc un peu mauvaise de voir François Fillon ainsi soutenu par son camp alors que lui, en plein scandale Bygmalion, avait été très vite lâché par ses amis. Il l'a bien fait comprendre en parlant un peu plus loin de François Fillon – à moins qu'il ne s'agisse de lui. Il a déclaré :

Quand un homme est à terre, cela ne sert à rien d'en rajouter.

Mercredi 12 novembre, le groupe UMP a soutenu François Fillon. Et demandé la démission du secrétaire général de l’Elysée. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus