Jean-Luc Mélenchon hésite à se présenter aux européennes, épuisé par "la façon dont se déroule la politique" en France

Publié à 09h50, le 21 mars 2014 , Modifié à 09h52, le 21 mars 2014

Jean-Luc Mélenchon hésite à se présenter aux européennes, épuisé par "la façon dont se déroule la politique" en France
Jean-Luc Mélenchon (MaxPPP)

COUP DE MOU – On l’attendait virulent, forcément remonté envers celui qu’il avait appelé à battre au soir du premier tour de l’élection présidentielle de 2012. Et puis non. C’est un Jean-Luc Mélenchon las, presque désabusé, qui s’est exprimé vendredi 21 mars, sur RTL. Fatigué même :

Ma capacité d'analyse et d'indignation est toujours la même, mais la façon dont se déroule la politique dans ce pays m'épuise : lutter sur tous les fronts, être obligé de défendre, comme je suis en train de le faire, le droit simplement de parler sur le service public, ou bien le droit de ne pas me faire attribuer une autre étiquette que la mienne face à Valls...

Un coup de pompe qui remet même en question sa participation aux prochaines élections européennes, en mai 2014. "On ne le sait pas encore, je ne sais moi-même pas si je serais candidat aux élections européennes", a déclaré Jean-Luc Mélenchon, député européen depuis 2009.

Et le cofondateur du Front de gauche de viser clairement l’exécutif. "Il y a un conseiller du président qui a dit "on va le faire craquer", on voit bien que c'est ça l'objectif. Je suis comme beaucoup de gens, je ressens une immense colère et la difficulté d'arriver à la mettre en mots et en scène m'épuise", dit-il. Las, complètement las. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus