Jean-Luc Mélenchon s'en prend à nouveau au "Monde" et moque le CDD d'un journaliste

Publié à 17h41, le 22 février 2015 , Modifié à 17h41, le 22 février 2015

Jean-Luc Mélenchon s'en prend à nouveau au "Monde" et moque le CDD d'un journaliste
Jean-Luc Mélenchon © ROMAIN LAFABREGUE AFP

MEDIA LOVER – Entre Jean-Luc Mélenchon et Le Monde, c'est une longue histoire, peut-être aussi longue que celle que l'ancien co-président du Parti de gauche entretient avec les médias d'une manière générale. Mais c'est avec le quotidien du soir que l'eurodéputé est certainement le plus violent.

Vendredi 20 février, Jean-Luc Mélenchon s'est fendu d'un message sur Facebook dans lequel il dénonce le traitement médiatique dont le Front de gauche fait l'objet. Et l'ancien candidat à la présidentielle ne prend aucun gant contre le journal qu'il accuse de publier des "publi-reportages pour le FN". Il écrit :

 

"

Vous n’y apprendrez jamais rien ni sur nos programmes ni sur nos activités. Mais un pet de souris dans nos réunions est toujours flairé avec faveur chez les plumitifs du journal de Plantu. Du journalisme sans enquête ni recoupement des infos, entre deux tournée au bar du plazza.

"

Et ce n'est que le premier paragraphe du message signé Jean-Luc Mélenchon, visiblement très très remonté. Là une attaque sur  "le journalisme de comptoir" ; là un mot sur "le petit" journaliste qui a inventée, selon lui, une phrase placée dans la bouche du politique. L'ancien co-président du Parti de gauche ajoute :

"

Pourquoi tant de haine ? Parce que le CDD sait qu’il ne passera pas en CDI sans montrer patte blanche à la chefferie. C’est ça le journalisme au 'Monde' !

 

"

Et l'eurodéputé d'expliquer que "personne n’est obligé de lire la presse écrite et surtout pas Le Monde. "Mieux vaut se promener sur internet, champ libre que monsieur Plantu, fou de rage de nous voir échapper à ses mantras haineuses dans Le Monde, est allé à Jérusalem, comparer une dictature nazie", conclut-il.

Voilà. Mais qu'est-ce qui a bien pu provoquer une telle colère chez Jean-Luc Mélenchon ? Peut-être cet article du Monde daté du 19 février et intitulé "La motion de censure révèle les fractures du Front de gauche". Mais l'eurodéputé ne le précise pas.

De fait, Jean-Luc Mélenchon s'est ouvertement opposé mercredi 18 février aux députés communistes qui souhaitaient voter la motion de censure déposée par l'UMP. "Qu’est-ce qu’on va aller se fourrer avec la droite ?" avait-il demandé sur France Info.  

La veille, il avait pourtant écrit l'exact inverse sur son blog.

En mai 2014, Jean-Luc Mélenchon avait reproché au Monde de l’assimiler à Adolf Hitler.

Du rab sur le Lab

PlusPlus