L’aile gauche du PS se félicite d’un décret sur les trimestres de maternité pris en compte pour la retraite

Publié à 16h29, le 01 juin 2014 , Modifié à 16h29, le 01 juin 2014

L’aile gauche du PS se félicite d’un décret sur les trimestres de maternité pris en compte pour la retraite
© Maxppp.

"Frondeurs" du PS, ils sont tous deux des habitués des sorties fracassantes et critiques contre la politique économique menée par le gouvernement. Les socialistes Jérôme Guedj et Pouria Amirshahi, répertoriés à l’aile gauche du parti de la Rue de Solférino, ont ainsi plus l’habitude de distribuer les mauvais points au gouvernement que les bons.

Mais ce dimanche 1er juin, tous deux se félicitent du décret paru au Journal officiel, signé par Manuel Valls, Marisol Touraine, Michel Sapin et Christian Eckert, qui met en place l’un des pans de la réforme des retraites adoptée par le gouvernement Ayrault : tous les trimestres de congé maternité vont désormais être pris en compte pour la retraite.

Ainsi Jérôme Guedj, qui a dû laisser son siège de député à François Lamy, débarqué du gouvernement et dont il était le suppléant, a souhaité "saluer cette avancée" :

Député PS des Français de l’étranger, Pouria Amirshahi s’est quant à lui contenter de diffuser le message de la ministre des Affaire sociales et de la santé, Marisol Touraine. Un "retweet" qui, ici, vaut approbation :

Marisol Touraine a de son côté salué "une avancée majeure pour les femmes", en soulignant que "les congés maternité ne créeront plus de 'trou' dans la carrière". "La prise en compte de tous les trimestres de congé maternité et du congé d'adoption représente une avancée majeure pour les femmes et pour les familles. C'est la preuve qu'une réforme des retraites de justice et de progrès est possible", a déclaré la ministre dans un communiqué publié dimanche.

Jusqu'à présent les femmes ne pouvaient valider qu'un seul trimestre de congé maternité par enfant, même quand la durée légale de leur congé avait excédé un trimestre. Pour un troisième enfant ou en cas de naissance multiple, le congé maternité est supérieur, allant jusqu'à 6 mois ou plus.

En vertu du décret paru dimanche, pour tous les enfants nés depuis janvier dernier, tous les trimestres de maternité seront pris en compte : "Un trimestre est également décompté pour chaque nouvelle période d'indemnisation de quatre-vingt-dix jours", est-il expliqué dans le texte. En outre, les congés pour adoption donnant droit à des indemnités journalières seront également validés à raison d'un trimestre pour 90 jours de congé.

Du rab sur le Lab

PlusPlus