L’ancienne ministre Michèle Delaunay craint de voir certains twittos la quitter maintenant qu’elle n’est plus au gouvernement

Publié à 13h41, le 15 avril 2014 , Modifié à 18h10, le 15 avril 2014

L’ancienne ministre Michèle Delaunay craint de voir certains twittos la quitter maintenant qu’elle n’est plus au gouvernement
Michèle Delaunay © MaxPPP

CELUI QUI N’A JAMAIS ÉTÉ SEUL – Michèle Delaunay est inquiète. Elle a déjà dû se résoudre à quitter le gouvernement pour redevenir simple députée, l’obligeant du même coup à mettre au chômage son suppléant Vincent Feltesse. C’est bien assez. L’ancienne ministre déléguée aux Personnes âgées aimerait donc bien rester populaire sur Twitter.

Elle prévient donc, mardi 15 avril :

Michèle Delaunay met toutes les chances de son côté pour ne pas perdre d’abonnés. Sa biographie la présente toujours comme "ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'Autonomie" alors qu’elle n’est plus membre du gouvernement depuis la démission de celui-ci, le 31 mars.



Malgré tout, Michèle Delaunay confie au Lab avoir perdu "tout un groupe" d'abonnés en 48h. Quant à sa biographie, elle s'engage : 

Dès que je rentre à Bordeaux, promis.

Du rab sur le Lab

PlusPlus