L’autorité de Manuel Valls, c’est du vent, selon Marine Le Pen

Publié à 19h26, le 31 mars 2014 , Modifié à 19h28, le 31 mars 2014

L’autorité de Manuel Valls, c’est du vent, selon Marine Le Pen
Marine Le Pen (Capture d'écran BFMTV)

COUR D’ÉCOLE - Marine Le Pen a été la première responsable politique à dégainer après l’annonce de la démission de Jean-Marc Ayrault et de son gouvernement, lundi 31 mars, à l’occasion d’un point presse. Mais la présidente du Front national a moins parlé du Premier ministre démissionnaire que de son probable successeur, Manuel Valls, alors même que la nomination de ce dernier n’est pas officielle. 

Une séquence captée par les caméras de BFMTV et consultable ci-dessous : 



Moquant la personnalité du ministre de l’Intérieur, Marine Le Pen a imité, avec sa main droite, quelqu’un qui parle beaucoup :  

C’est un homme d’autorité dans les mots car la réalité c’est que dans les faits, il n’y a aucune autorité.

Du rab sur le Lab

PlusPlus