La députée PS Karine Berger se voit comme la représentante d’une ligne politique de gauche

Publié à 10h58, le 28 avril 2014 , Modifié à 11h02, le 28 avril 2014

La députée PS Karine Berger se voit comme la représentante d’une ligne politique de gauche
Karine Berger (Captures d'écran i>Télé)

Karine Berger fait preuve d’une certaine constance dans l’analyse de son poids politique. Invitée de i>Télé lundi 28 avril, la députée des Hautes-Alpes a défendu son positionnement à la gauche du PS. Une apologie en des termes assez flatteurs :

J’ai été envoyée à l’Assemblée non pas parce que je suis Karine Berger mais parce que je représente une ligne politique, je représente une parole politique de gauche.

Celle qui, avec plusieurs autres parlementaires PS a rédigé, le week-end de Pâques, une contre-proposition au plan d’économies de Manuel Valls, est sûre d’elle. Elle s’autorise même à critiquer – de manière certes indirecte – la parole de François Hollande.

Selon Libération, le chef de l’État a estimé début avril que les députés de la majorité ne mettront pas en minorité le gouvernement car "ils ne lâcheront jamais leurs indemnités". Réponse de Karine Berger :

Je ne pense pas que le président ait pu avoir ce propos un peu rapide sur les députés. Les députés sont là parce que des citoyens leur ont fait confiance pour les représenter. S’il y avait un doute sur leur représentation, ils n’hésiteraient pas – ils n’hésiteraient pas ! – à remettre leur mandat en jeu. En tous cas, à titre personnel, ça ne me fait absolument pas peur.

Ce n’est pas la première fois que Karine Berger se tresse elle-même des lauriers. En juin 2013, la députée des Hautes-Alpes avait surpris en accordant un entretien à sa gloire au quotidien La Provence. "Effectivement, je suis l'un des députés les plus visibles. J'ai le sentiment surtout d'être extraordinairement influente dans l'équilibre croissance - austérité. Ma voix a fortement porté et le Président de la République l'a entendue. De même pour la loi bancaire. J'avoue que cette capacité à faire bouger les lignes dès la première année de mon élection a sans doute surpris... C'est aussi le fruit de ma motivation, de mon ambition et de mon énergie", avait-elle dit. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus