La diatribe anti-système de Xavier Bertrand contre la classe politique

Publié à 13h40, le 07 décembre 2014 , Modifié à 16h10, le 07 décembre 2014

La diatribe anti-système de Xavier Bertrand contre la classe politique
Xavier Bertrand le 7 décembre 2014 / Montage le Lab via capture d'écran I<Télé

#ANTI-SYSTÈME - Il avait quelque peu disparu des radars médiatiques mais Xavier Bertrand fait toujours partie du paysage politique à l’UMP. Invité du Grand Rendez-Vous i<Télé, le Monde et Europe 1 le dimanche 7 décembre, l’ancien ministre de la Santé a affirmé de nouveau son souhait de se présenter à la primaire de la droite de 2016:

"

Évidemment que je suis candidat (aux primaires). Vous savez en politique quand il s’agit de penser à l’élection présidentielle, soit quelqu’un porte vos idées et vous le soutenez, soit personne ne porte vos idées et vous allez au bout de vos convictions. Si Philippe Seguin était encore là, je le soutiendrais. Mais aujourd’hui, cette droite républicaine, cette droite de conviction, une droite de réforme, personne ne porte ces idées-là. Je veux donc aller jusqu’au bout de ce combat.

"

D'ailleurs, il connaît déjà la recette pour gagner en 2017. Puis, après avoir avoué son vote pour Bruno Le Maire à la présidence de l’UMP, le maire de Saint-Quentin s’est lâché sur la classe politique en général dont il se veut détaché en mettant en avant ses différences:

"

Je ne suis pas, moi, formé dans le même moule que les autres. […] Je ne suis pas un produit du système, je suis provincial, j’ai fait du terrain. 

"

Un argumentaire déjà testé cet été. Mais cette fois Xavier Bertrand, continuant sa diatribe anti-système, va plus loin. Interrogé sur la personnalité qui "dit la vérité aujourd’hui à l’UMP", Xavier Bertrand répond sèchement :

"

Personne ne dit la vérité aujourd’hui dans la vie politique française. Personne.

"

De quoi satisfaire un peu plus son soutien numéro un, Gérald Darmanin, qui avait comparé le député de l'Aisne à un mélange entre Nicolas Sarkozy et... François Mitterrand. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus