Sarkozy, Petit Poucet et Philae : le best-of des vœux 2015 de Jean-Pierre Raffarin

Publié à 17h23, le 31 décembre 2014 , Modifié à 17h24, le 31 décembre 2014

Sarkozy, Petit Poucet et Philae : le best-of des vœux 2015 de Jean-Pierre Raffarin

Comme le réveillon, les vœux pleins d’humour de Jean-Pierre Raffarin publiés ce 31 décembre sur son blog sont une tradition de fin d'année. Et comme chaque année, l’ancien Premier ministre et sénateur UMP établit une liste de vœux pour l’an naissant. Quinze vœux personnalisés et pleins d’ironie en l’occurrence. Best of.

>> 2017 dans un coin de la tête

Outre les vœux pour "les armées" ou pour les Chrétiens d’Orient, Jean-Pierre Raffarin liste quelques vœux qui concernent sa famille politique : l’UMP. Avec la présidentielle de 2017 en filigrane. Ainsi souhaite-t-il à Nicolas Sarkozy de "trouver le chemin pour modérer l’antisarkozysme primaire" et à Alain Juppé, son chouchou même s’il joue à l’équilibriste sur ce sujet, de "chausser ses bottes de sept lieues". Voit-il le maire de Bordeaux comme "le petit Poucet" de la future primaire de la droite et du centre ?

>> Hollande et… Philae

François Hollande n’est bien sûr pas absent des vœux du sénateur de la Vienne, candidat malheureux à la présidence du Sénat battu par le filloniste Gérard Larcher. "Que le Président de la République n’épuise pas la patience des Français", écrit-il tout d’abord dans son vœu numéro 4 avant d’achever ce billet de blog par des vœux plus particuliers pour le nouveau locataire de l’Elysée : le chiot Philae, ce labrador que François Hollande a reçu en guise de cadeau de Noël. 

Que Philae soit dressée avec autorité et sincérité, deux qualités d’un bon maître.

>> Chirac, la Chine et son fief poitevin

Dans ces vœux, Jean-Pierre Raffarin n’oublie pas de citer Jacques Chirac, espérant que son "chantier" de la sécurité routière "redevienne prioritaire". Il a également quelques mots pour un pays qui le passionne, la Chine. Et souhaite que l’Empire du Milieu participe activement à la grande conférence internationale sur le climat qui doit se tenir en 2015 à Paris. Enfin, "JPR" glisse quelques vœux plus locaux pour les citoyens de sa circonscription, espérant, entre autres – réforme territoriale oblige - que "L’Aquitaine, la grande" "n’oublie pas ses racines poitevines".

Du rab sur le Lab

PlusPlus