Le candidat FN à Paris, Wallerand de Saint-Just, assure que le pic de pollution est de la faute de l'Allemagne et d'Angela Merkel

Publié à 20h41, le 17 mars 2014 , Modifié à 20h42, le 17 mars 2014

Le candidat FN à Paris, Wallerand de Saint-Just, assure que le pic de pollution est de la faute de l'Allemagne et d'Angela Merkel
Maxppp

Non, les automobilistes ne sont pas responsables de la pollution à Paris. Non, les Parisiens n'ont rien à se reprocher. Selon Wallerand de Saint-Just, candidat FN à Paris, la décision de mettre en place la circulation alternée en cette journée du lundi 17 mars n'est qu'une décision prise par la gauche afin de faire plaisir aux écologistes.

Wallerand de Saint-Just ne croit donc pas en la responsabilité des automobilistes parisiens. Interrogé par BFM TV, il voit dans cette pollution, "si elle existe", la responsabilité de nos voisins allemands :

C'est de la tromperie, c'est de la daube. La pollution ne vient pas de cette circulation automobile. On a un flux de vents d'est qui nous amènent toutes les particules fines d'Europe centrale, qui sont produites notamment par la nouvelle utilisation du charbon en Allemagne.

Et Wallerand de Saint-Just de s'en prendre directement à la chancelière allemande Angela Merkel :

Parce que Madame Merkel a cédé à son lobby vert qui est extrêmement puissant en Allemagne et qu'elle abandonne le nucléaire. C'est ça qui nous apporte cette pollution, si elle existe. Tous les inconvénients de l'Europe sans en avoir le moindre avantage.

Le ministre de l'Ecologie a annoncé, le 17 mars, que la circulation alternée ne serait pas reconduite le lendemain.

Du rab sur le Lab

PlusPlus