Le député UMP Thierry Mariani "soutient" Eric Zemmour, "cible d'une minable manipulation"

Publié à 13h16, le 19 décembre 2014 , Modifié à 21h27, le 19 décembre 2014

Le député UMP Thierry Mariani "soutient" Eric Zemmour, "cible d'une minable manipulation"
Thierry Mariani © AFP

Thierry Mariani défend Eric Zemmour. Le député UMP a condamné dans un tweet le 18 décembre une "minable manipulation" contre l'auteur du Suicide français après ses propos sur les musulmans tenus dans un journal italien.

Avant lui, l'autre député UMP Claude Goasguen avait pris la défense d'Eric Zemmour mais uniquement sous l'angle de la liberté d'expression, reprochant surtout à Bruno Le Roux de vouloir s’immiscer dans la programmation des médias. Le patron des députés PS avait en effet demandé à la presse de ne plus "abriter" les propos de Zemmour. Réponse de Claude Goasguen :

Il est très important de garantir sa liberté d'expression. Bruno Le Roux devrait se taire. (...) L'interdire des médias aurait un effet contraire. Cela le victimiserait. Il ne faut pas lui donner plus d'importance en lui permettant de se présenter comme un petit malheureux.

Sans surprise, les autres soutiens à Zemmour sont plutôt venus du Front national, dont les représentants s'étaient déjà dits en accord avec de nombreuses thèses du Suicide français. En ligne de mire de Florian Philippot, la "pensée unique" :

Louis Aliot a également retweeté deux messages disant :

Amusant, ce chœur des vierges folles de liberté d'expression a la condition absolue qu'elle soit a sens unique : le leur. #Zemmour and co.

Ainsi que :

99,9% des journalistes sont de gauche et ils veulent le départ de Zemmour !!!!  On est dans un pays STALINIEN là !!!

Le 15 décembre, Jean-Luc Mélenchon a livré sur un plateau une interview d'Eric Zemmour tenue un mois et demi plus tôt auprès du journal italien, le Corriere della Sera. Interrogé sur la possibilité de déporter 5 millions de musulmans français, le polémiste avait répondu : "Je sais, c'est irréaliste, mais l'Histoire est surprenante". Avant de citer deux exemples de mouvements de population extrêmement importants, montrant ainsi qu'ils n'étaient pas si irréalistes que ça :

Qui aurait dit en 1940 que un million de pieds-noirs, vingt ans plus tard, seraient partis d'Algérie pour revenir en France ? Ou bien  qu'après la guerre, 5 ou 6 millions d'Allemands auraient abandonné l'Europe centrale et orientale où ils vivaient depuis des siècles ?

Dans un second temps, le journaliste auteur de l'interview a précisé que le mot "déporter" n'avait pas été utilisé durant l'entretien. Eric Zemmour répondait en réalité à la possibilité de "chasser des millions de personnes" en les mettant dans "des avions". "Ou des bateaux", avait-t-il lui même complété. Une nuance qui fait crier aujourd'hui le FN et Thierry Mariani à la manipulation.

[EDIT 21h18]La chaîne d'information i>Télé a annoncé vendredi 19 décembre qu'elle mettait fin à l'émission Ca se dispute dans laquelle intervenait Eric Zemmour. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus