Le maire UMP de Charleville-Mézières voit rouge après une blague de la série "Plus belle la vie" sur les Ardennais

Publié à 21h02, le 23 février 2015 , Modifié à 21h57, le 23 février 2015

Le maire UMP de Charleville-Mézières voit rouge après une blague de la série "Plus belle la vie" sur les Ardennais
Le message du maire UMP de Charleville-Mézières et une scène de tournage de "Plus belle la vie" © Montage DR / AFP

Le nord-est de la France n’a pas toujours bonne presse dans l’opinion, où il est parfois de bon ton de moquer une région glacée, sinistrée et fruste. Sauf qu’à un moment, comme dirait Nicolas Sarkozy, "ça commence à bien faire". Pour le maire UMP de Charleville-Mézières, c’est le très populaire feuilleton télévisé "Plus belle la vie" qui a été la goutte d’eau de trop.

Dans une séquence de l’épisode diffusée le 12 février, l’un des personnages s’exclame à propos d’une sortie scolaire annulée : "Mais c’est tes élèves qui vont être contents. Les traîner à Charleville-Mézières en plein hiver, c’est de la maltraitance !". Une mauvaise blague qui a fait bondir Boris Ravignon, l’édile de la ville natale de Rimbaud.

Offensive du premier magistrat sur sa page Facebook le week-end dernier, repérée par le site spécialisé dans l’actualité des médias Ozap :

Cette réplique m’a plongé dans un abîme de perplexité. J'ai d'abord pensé que, ce feuilleton prenant pour décor principal la ville de Marseille, il s'agissait d'une aimable galéjade, d'un ironique mais amical clin d’œil. Et puis, après quelques rapides recherches, j'ai constaté que les scénaristes de Plus belle la vie était coutumiers du fait : ce n'est pas la première fois que les Ardennes y sont présentées comme une terre de relégation, tout juste bonne à accueillir des fonctionnaires mutés pour motif disciplinaire.

Et Boris Ravignon d’appeler ses administrés à la levée en masse :

J’ai préféré faire appel à vous, en vous demandant de vous mobiliser via les réseaux sociaux. Ce qui permettra de prouver à nos amis provençaux que le fait d’être cernés par d’imposantes congères 8 mois sur 12 (les bonnes années…) ne nous a pas empêchés de tourner la page du Minitel…

Plusieurs internautes se sont donc mobilisés sur Twitter, autour du mot-clé #PlusbellelavillleCharleville. Avec quelques 400 tweets contenant ce "hashtag" ces deux derniers jours selon le site d'analyse des réseaux sociaux Topsy, on est loin de l’insurrection générale, mais le résultat n’est pas trop mauvais non plus. Ci-dessous, quelques exemples de messages postés par des internautes :



À France 3, qui diffuse la série télévisée, on a plaidé la phrase coupée de son contexte. Explications du conseiller des programmes de la chaîne, Stéphane Massard, auprès de Francetvinfo ce lundi :

Il faut regarder la scène dans son intégralité. Après la réplique 'Les traîner à Charleville-Mézières en plein hiver, c’est de la maltraitance', le personnage de Blanche répond : 'Bah quoi ? C’est très joli, les Ardennes'. Le contrepoint est important. Deux points de vue s’opposent, et nous sommes à l’équilibre.

Du rab sur le Lab

PlusPlus