Le portable de Cécile Duflot confisqué par Jean-Michel Aphatie en pleine interview

Publié à 09h51, le 24 novembre 2014 , Modifié à 12h15, le 25 novembre 2014

Le portable de Cécile Duflot confisqué par Jean-Michel Aphatie en pleine interview
Cécile Duflot © Captures d'écran RTL

INSTANT RADIO – "Cécile Duflot et son téléphone étaient invités de RTL ce matin." Voici comment Jean-Michel Aphatie conclut son interview avec la députée EELV, ce lundi 24 novembre. Le journaliste commente ainsi  l'interventionnisme exacerbé du portable de l'ancienne ministre qui ne fait rien que de sonner durant l'entretien.

Cela commence deux minutes à peine après le début de l'interview. Alors que Cécile Duflot parle emploi et croissance, on entend distinctement le double tintement de la sonnerie "verre" du portable de l'écolo, signifiant la réception d'un SMS.

Cécile Duflot : Je pense que ce qu'il faut c'est inventer ce nouveau modèle, travailler à ce nouveau modèle, intense en emploi c'est-à-dire riche en emploi à bas niveau de croissance. Si on s'installe dans une logique…


Tin Tin


Jean-Michel Aphatie : Ça c'est votre téléphone…


Cécile Duflot : Ca c'est mon téléphone…


Jean-Michel Aphatie : Mais qui ne va pas nous embêter longtemps parce que vous allez le couper...


Cécile Duflot : Je vais essayer de le faire taire (rires).


Jean-Michel Aphatie : Voilà c'est fait.


Cécile Duflot : C'est bon.

Sauf qu'en fait, ce n'est pas bon du tout. Quelques minutes après seulement, voilà que le portable de l'ex-ministre sonne à nouveau. Même double tintement. Même conséquence.

Cécile Duflot : Nous avons besoin pour sauver l'humanité…


Tin Tin


Cécile Duflot : Décidément…


Jean-Michel Aphatie : Tiens c'est encore votre téléphone, je croyais que vous l'aviez coupé.


Cécile Duflot : Bah oui, moi aussi, je croyais.


Jean-Michel Aphatie : La maîtrise du téléphone n'est pas terrible. Donnez-le moi tiens.


Cécile Duflot : Non ! (rires)


Philippe Corbé : On va le récupérer, on va s'en charger.


Jean-Michel Aphatie : Voilà, on va le mettre de côté.

Et voici donc Céciel Duflot, telle une lycéenne, obligée de confier son téléphone à Jean-Michel Aphatie pour le reste de l'interview. Un instant radio isolé par Le Lab et à réécouter ci-dessous :



Ah, les politiques et leur portable. C'est une longue histoire que ne déroule pas uniquement à RTL. Au printemps dernier, à l'occasion du changement de gouvernement, François Hollande a ainsi instauré une nouvelle règle : interdiction absolue d'utiliser son téléphone lors du conseil des ministres. "Chacun, maintenant, aura à discuter et à écouter ce qui se dit et n'aura plus à pianoter sur ce magnifique outil", avait commenté le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll. 

Une interdiction qu'Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du numérique, a affirmé pouvoir braver.

Du rab sur le Lab

PlusPlus