Manuel Valls ne tancera pas Christiane Taubira après son apparition chez les frondeurs

Publié à 16h15, le 30 août 2014 , Modifié à 16h45, le 30 août 2014

Manuel Valls ne tancera pas Christiane Taubira après son apparition chez les frondeurs
© Montage Le Lab

UN PROBLÈME, QUEL PROBLÈME ? - Il était attendu de pied ferme à la Rochelle par les militants, et par les journalistes, après l'apparition surprise de Christiane Taubira à une réunion de frondeurs. Mais cette fois-ci, Manuel Valls ne s'énervera pas comme une semaine plus tôt. Non, Manuel Valls veut apparaître parfaitement détendu à sa sortie de TGV :



"

La Rochelle est un lieu de débat. Il est normal que des socialistes se retrouvent. Il est même assez normal que des socialistes applaudissent des ministres du gouvernement. Donc ne retenez que ce qu'il y a de positif. [...]



Christiane Taubira est membre du gouvernement. Elle a confirmé son engagement au président de la République, à moi-même il y a une semaine. La cohérence, la clarté, la cohésion voulue la présidence de la République ne sont pas mises en cause. Et c'est très bien que ça se passe ainsi.



C'est très bien que cette université d'été montre qu'il y a des débats. 

"


"Parce qu'on irait à une réunion, il faudrait des conséquences ?", demande, faussement naïf, le Premier ministre. Vous l'aurez compris: Manuel Valls tient à être de bonne humeur en ce samedi. Mais quelques minutes plus tard, il essuie des sifflets et des huées, comme vous pouvez le voir sur cette vidéo tournée par iTélé, et isolée par le Lab : 





Selon le journaliste du Monde Arnaud Leparmentier, c'est un collectif de sans-papiers qui a hué le Premier ministre à son arrivée, et non pas des militants socialistes. Mais l'image tourne déjà en boucle sur les chaînes d'info.

Du rab sur le Lab

PlusPlus