Marisol Touraine se dit "estomaquée" après le tweet d’un député UMP et demande du respect

Publié à 07h57, le 18 mars 2015 , Modifié à 08h23, le 18 mars 2015

Marisol Touraine se dit "estomaquée" après le tweet d’un député UMP et demande du respect
Marisol Touraine découvrant le tweet d'Arnaud Robinet. © FRANCOIS GUILLOT / AFP

RESPECT – C’est l’histoire d’un tweet qui passe mal. Le député UMP Arnaud Robinet a ainsi tweeté le surnom douteux donné par ses adversaires à Marisol Touraine : MST, référence à "Maladie sexuellement transmissible". Une saillie qui a provoqué la colère de la présidente socialiste de la Commission des affaires sociales de l’Assemblée où était débattue la loi Santé.

En commission, Marisol Touraine a répondu, émue, à cette attaque, demandant un peu de respect et se disant "estomaquée" par les attaques dont elle est la cible :

"

J’ai droit en tant que personne, que femme, que ministre, au respect comme toute personne a droit dans ce pays. Je n’ai jamais parlé en d’autres termes des médecins. Je ne suis ni imperméable, ni sourde, ni aveugle, sur ce qui circule, se dit dans les manifestations et lorsque ça gagne le parlement, j’en suis estomaquée même si je prends acte des excuses qui me sont portées. 

"

Un passage isolé par BFM TV :

Des excuses, vraiment ? Interrogé par LCP, Arnaud Robinet a affirmé qu’il "n’y a pas d’affaire sur ce tweet". Un tweet qu’il met sur le compte de l’humour et qu’il dit ne pas regretter :

"

Il n’y a pas d’affaire sur ce tweet. Il faut un peu d’humour dans ce monde de brutes. Je ne suis pas quelqu’un qui attaque les personnes, je suis là pour défendre des idées.

"

"Sur ce genre de tweet, je n’ai aucun regret", a ajouté l’élu UMP.


Du rab sur le Lab

PlusPlus