Municipales : le mailing de soutien du directeur du Théâtre national de Bretagne plombe la candidate socialiste

Publié à 13h07, le 20 mars 2014 , Modifié à 13h49, le 20 mars 2014

Municipales : le mailing de soutien du directeur du Théâtre national de Bretagne plombe la candidate socialiste
François Le Pillouër (Maxppp)

MÉLANGE DES GENRES - La candidate socialiste à Rennes est embarrassée par le soutien du directeur du Théâtre national de Bretagne (TNB), qui a envoyé un mail militant aux 14.000 abonnés à la newsletter de son théâtre. L'UMP saisit la justice.

Comme l'a relevé Ouest France dès le jeudi 13 mars, François Le Pillouër, directeur du TNB depuis 1994, forte tête du monde de la Culture en France, a envoyé mercredi 12 mars un mail, avec l'entête du TNB, titré "Rennes mérite une politique artistique et culturelle ambitieuse", vantant les "réussites rennaises" dans le domaine culturel.

François Le Pilouër écrit ainsi :

"

Rennes est une ville éveillée, dynamique (...) qui mérite de poursuivre une politique artistique et culturelle ambitieuse.

"

Avant d'opposer, sans les citer :

"

Les vrais candidats déjà au travail (et les) candidats abandonnés du ciel et des électeurs, qui veulent diminuer fortement les subventions des institutions.

"

Bruno Chavanat, le candidat de l'UMP et du Modem, a estimé vendredi 14 mars, cité par l'AFP, que l'utilisation de ces "moyens publics est une infraction à la loi et au code électoral qui proscrit toute utilisation de moyens publics pendant une campagne électorale".

Comme le détaille Le Monde, le principal opposant à la candidate socialiste Nathalie Appéré a donc engagé mardi 18 mars une procédure de référé-constat auprès du tribunal administratif de Rennes qui a jugé cette demande recevable. Un expert va rendre un rapport avant le 31 mars, lendemain du second tour des élections municipales. Une procédure qui pourrait être "un motif sérieux et réél d'invalidation de l'élection", estime un professeur de droit constitutionnel, cité par Le Monde.

Principale concernée, la députée Nathalie Appéré, tête de liste socialiste et ancienne première adjointe du maire actuel, Daniel Delaveau, "condamne totalement", par communiqué, "cette initiative personnelle", critiquant un mail "pour le moins inopportun'. Le directeur de la communication du TNB figure toutefois sur la liste de la candidate socialiste, ainsi que le relève l'UMP locale.

Rémy Lescure, candidat centriste de la liste "Rennes alternative" demande la démission du directeur de théâtre.

Du rab sur le Lab

PlusPlus