Nicolas Dupont-Aignan l'assure: Henri Guaino votera pour lui "comme beaucoup d'UMP" aux élections européennes

Publié à 13h36, le 09 mai 2014 , Modifié à 13h40, le 09 mai 2014

Nicolas Dupont-Aignan l'assure: Henri Guaino votera pour lui "comme beaucoup d'UMP" aux élections européennes
Nicolas Dupont-Aignan. © Maxppp.

Si Henri Guaino a toujours refusé de dire pour qui il allait voter aux européennes, il ne votera pas pour le candidat UMP Alain Lamassoure. Ce qui, pour Nicolas Dupont-Aignan, est le signe qu'il votera pour ses listes Debout La France. 

Et à en croire le député de l'Essonne, l'ancienne plume de Nicolas Sarkozy serait loin d'être le seul, à l'UMP, à être tenté par le mouvement souverainiste :

Henri Guaino est gaulliste. Il vote pour qui il veut, [mais] je suis certain qu'il votera, dans le secret de l'isoloir, pour nos listes Debout La France.Parce qu'il ne supporte plus comme, d'ailleurs, beaucoup d'UMP qui nous rejoignent pour cette campagne, [...] le double langage de l'UMP sur l'Europe.

L'ancien candidat à la présidentielle de 2012 en est d'autant plus convaincu qu'il voit bien "le nombre de cadres de l'UMP qui viennent dans nos réunions publiques pour les européennes."

Avant d'ajouter:

Ils disent d'ailleurs, on reste UMP, mais ce que vous avez dit sur l'Europe, et vous l'avez dit avec Philippe Séguin, et bien vous aviez finalement raison.

S'ils sont autant, à droite, à se rallier aux listes Debout La France, pour l'instant créditées de 3% des intentions de vote, c'est avant-tout, selon Nicolas Dupont-Aignan parce que, comme lui, ils souhaitent éviter un  "piège mortel". Un piège qu'il explique ainsi :

Les patriotes français,ceux qui ont voté non en 2005 [...] devraient aller obligatoirement au Front national. On peut être patriote modéré, constructif et vouloir une autre Europe.

Et si cela ne suffisait pas à convaincre les Français, Nicolas Dupont-Aignan suggère une autre raison de préférer ses listes à celles de l'UMP : la question de l'entrée de la Turquie dans l'Union Européenne.

Vous avez des millions de Français qui ont compris qu'on ne pouvait pas être hostile à l'entrée de la Turquie en Europe et puis soutenir M. Juncker, le candidat à la commission pour la droite européenne, qui est favorable à cette entrée de la Turquie.

Du rab sur le Lab

PlusPlus