Nicolas Sarkozy annule un déplacement pour ne pas "crisper ses relations" avec Alain Juppé

Publié à 17h38, le 20 janvier 2015 , Modifié à 17h47, le 20 janvier 2015

Nicolas Sarkozy annule un déplacement pour ne pas "crisper ses relations" avec Alain Juppé
Nicolas Sarkozy © ERIC FEFERBERG / AFP

HASARD DU CALENDRIER - C'est la deuxième fois que Nicolas Sarkozy annule un déplacement en raison d'Alain Juppé. Et à chaque fois, il s'agit pour le président de l'UMP d'apparaître rassembleur, son mantra depuis son retour en politique. 

Premier exemple fin octobre. Nicolas Sarkozy, alors simple candidat à la présidence de l'UMP, décide de décaler son meeting bordelais d'un jour afin de d'assurer de la présence de l'ancien Premier ministre. Pas question de mener campagne sans le soutien du patron local, fut-il un futur adversaire pour la primaire UMP de 2016. Un meeting qui se soldera surtout par les huées des militants envers le maire de Bordeaux, sous l’œil de Nicolas Sarkozy qui ne fait alors rien pour faire cesser la bronca

Deuxième exemple début 2015, que révèle L'Opinion mardi 20 janvier. Cette fois, Nicolas Sarkozy veut à tout prix éviter de froisser Alain Juppé. Ce dernier doit se rendre en Saône-et-Loire, dans la petite commune de Branges, le 28 janvier. Il y assistera aux vœux de l'un de ses soutiens, l'eurodéputé Arnaud Danjean. Un déplacement décidé avant Noël mais qui n'avait pas encore été "ébruité", précise le quotidien. 

Ignorant cette étape prévue au calendrier de l'ex-ministre des Affaires étrangères, l'équipe de Nicolas Sarkozy avait de son côté décidé "en fin de semaine dernière" que le premier déplacement du nouveau président du parti se ferait dans le même département, explique L'Opinion. À Chalon-sur-Saône précisément, à quelques dizaines de kilomètres de Branges. Et le 29 janvier, soit un jour après Alain Juppé. 

Télescopage en vue, ce que l'ancien chef de l'État a préféré éviter. "Au final, pour ne pas donner l'occasion aux médias de multiplier les articles sur leur concurrence, Nicolas Sarkozy a décidé de l'annuler", écrit L'Opinion. Il en a informé Alain Juppé ce mardi, au cours du déjeuner qu'il a partagé avec les anciens Premiers ministres de droite. Et Nicolas Sarkozy de vanter cette sage décision à ses équipes, toujours ce mardi, et toujours cité par L'Opinion :

"

Je vous demande à tous d'être souple. Moi même, j'ai décidé de reporter mon déplacement à Châlons-en-Champagne (sic) pour ne pas crisper mes relations avec Alain.

"

Rassembler, un travail de chaque instant.

Du rab sur le Lab

PlusPlus