Patrick Kanner, ministre "inconnu" : "Je ne m'en offusque pas, j'ai le cuir tanné"

Publié à 21h12, le 29 janvier 2015 , Modifié à 21h40, le 29 janvier 2015

Patrick Kanner, ministre "inconnu" : "Je ne m'en offusque pas, j'ai le cuir tanné"
Patrick Kanner © BERTRAND GUAY / AFP

INCOGNITO - Patrick Kanner est un homme important. Mais il a beau être au gouvernement, il reste un inconnu pour un certain nombre de responsables politiques. Derniers exemples en date, tous deux survenus cette semaine : Julien Dray (PS) et Christian Estrosi (UMP), interviewés à un jour d'intervalle sur iTÉLÉ, ont été tout bonnement incapables de se souvenir de son nom

Coup dur pour celui qui est - rappelons-le puisque cela n'est visiblement pas superflu - ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports ? Pas du tout. Dans une interview à Metronews à paraître vendredi 30 janvier, Patrick Kanner concède que "ce n'est pas agréable" et que ce statut d'inconnu "l'interpelle". Mais pas question pour autant de s'en montrer blessé. Car Patrick Kanner est rôdé :

"

Mais je ne m'en offusque pas, j'ai le cuir tanné et une longue expérience politique. En tant qu'élu local, c'est vrai que ma présence parisienne n'est pas historique... Et je ne cours pas les plateaux de télévision, c'est sûrement une conception différente de la politique de nos jours, où il faut exister avant de produire. Moi je préfère produire avant d'exister, et je mesure que dans les circonstances actuelles, il faut produire vite. Je suis un ministre au travail, et je communiquerai quand j'aurai des solutions à apporter.

"

Voilà donc une pierre jetée sans façon dans le jardin des tenants de la politique-spectacle. Les médias ne sont d'ailleurs pas à l'abri des erreurs d'identification de certains responsables... disons... plus en retrait que d'autres. Et là encore, c'est Patrick Kanner qui en fait les frais.

En pleine affaire Jouyet-Fillon, la chaîne LCI avait en effet cru, lors des commémorations du 11 novembre, reconnaître le secrétaire général de l'Élysée, Jean-Pierre Jouyet, serrant la main de François Hollande. "Le sommet de l'État affiche publiquement son soutien à Jean-Pierre Jouyet", commentait alors avec insistance le journaliste dans son sujet. Las : il s'agissait bel et bien de Patrick Kanner.

Du coup, on vous livre notre petit secret pour ne jamais oublier qui est Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports (c'est noté ?) : c'est un excellent chanteur d'opéra. Ce qui, au sein d'un gouvernement, passe rarement inaperçu.

Du rab sur le Lab

PlusPlus