Pierre Laurent regrette que la vie politique "soit polluée" par les "affaires incessantes"

Publié à 12h40, le 29 juillet 2014 , Modifié à 12h42, le 29 juillet 2014

Pierre Laurent regrette que la vie politique "soit polluée" par les "affaires incessantes"
Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français, le 29 juillet sur BFM TV.

Un "sinistre feuilleton". Invité de BFM TV mardi 29 juillet, le premier secrétaire du Parti Communiste français Pierre Laurent a regretté la place prise par les affaires judiciaires dans l'actualité politique.

Le communiste était invité à réagir sur l'information publiée le matin dans Le Parisien - et démentie depuis - , selon laquelle le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire concernant d'éventuelles fausses factures lors de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy. Il a regretté que ces affaires "polluent" la vie politique et souhaité que la justice fasse son travail :

La justice doit aller au bout de ces affaires, ce n'est pas possible que la vie politique soit polluée, comme une espèce de sinistre feuilleton, par des affaires incessantes.

Il poursuit :

Il semble que des gens pensent pouvoir s'exonérer de toutes les lois, pouvoir en matière de campagne électorale faire tout et n'importe quoi... Il y a des règles, elles doivent être respectées et si elles ne l'ont pas été il faut que la justice passe, tout simplement.

Si le parquet de Paris a rapidement démenti l'information de fausses facturations sur la campagne présidentielle de 2007, ces accusations restent valables concernant celle de Nicolas Sarkozy en 2012, après les révélations de l'affaire Bygmalion.

Quant à savoir si elles compliqueront le retour de l'ancien président, le secrétaire national acquiesce, avant de se reprendre :

Je n'ai pas à désigner le candidat de la droite, j'ai combattu Nicolas Sarkozy, je ne souhaite pas son retour... Quel que soit le candidat de la droite, ils sont unis sur les fondamentaux de programme, ils nous trouveront en face d'eux.

Du rab sur le Lab

PlusPlus