Pour Jean-Marie Le Guen, la victoire du FN aux européennes n’a "aucune conséquence autre que symbolique"

Publié à 08h18, le 26 mai 2014 , Modifié à 08h18, le 26 mai 2014

Pour Jean-Marie Le Guen, la victoire du FN aux européennes n’a "aucune conséquence autre que symbolique"

TOUT VA BIEN MADAME LA MARQUISE - C’est une historie de dissolution. Au FN, qui ne cesse de réclamer une dissolution pour un oui ou pour un non, s'oppose Jean-Marie Le Guen qui prédit, après la victoire du parti de Marine Le Pen aux européennes du 25 mai, une "dissolution" de ses 25%.

Invité d’i>Télé, ce 26 mai, le ministre des Relations avec le Parlement veut minimiser la crise que pourrait provoquer ce résultat favorable au FN et défavorable tant à l’UMP qu’au PS. Il estime par ailleurs que le score du parti d’extrême droite n’a "aucune conséquence autre que symbolique".

Les 25% du Front national vont se dissoudre. Ceci n’a aucune conséquence autre que symbolique et grave du point de vue du regard que nous avons sur notre propre situation.

Et Jean-Marie Le Guen de développer :

Mais quel va être le rôle du Front national au niveau européen ? Rien. On a élu des députés qui vont ne servir à rien.

Si les voix du FN vont, selon lui, se dissoudre, les résultats de la majorité ne doivent pas faire bouger le cap du gouvernement. "Il faut que la gauche s’unisse", reconnait d’abord Jean-Marie LE Guen alors que les frondeurs du PS font de nouveau entendre leur voix.

Et le ministre de les prévenir :

Mais pas dans le déni des difficultés qui sont les nôtres.

Du rab sur le Lab

PlusPlus