Pour remplacer Jean-Marc Ayrault à Matignon, Jean-Marie Le Pen pronostique Laurent Fabius ou Michel Sapin et enterre l’hypothèse Valls

Publié à 17h44, le 29 mars 2014 , Modifié à 17h44, le 29 mars 2014

Pour remplacer Jean-Marc Ayrault à Matignon, Jean-Marie Le Pen pronostique Laurent Fabius ou Michel Sapin et enterre l’hypothèse Valls

MADAME SOLEIL – Tout le monde a un avis sur le prochain remaniement. Et sur l’identité du prochain Premier ministre, dans le cas où François Hollande déciderait de se séparer de Jean-Marc Ayrault. Et Jean-Marie Le Pen ne fait pas exception.

Dans son hebdomadaire "journal de bord" vidéo, le président d’honneur du Front national voit émerger deux favoris pour Matignon : Laurent Fabius et Michel Sapin.

Ça se jouera entre des personnages… peut-être Monsieur Fabius. Monsieur Sapin peut-être qui a un sens de la dialectique particulièrement aiguisé puisqu’il est capable de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Et qui a réussi à dire que le chômage baissait alors que les chiffres montraient qu’il montait.

En revanche, le candidat FN à l’élection présidentielle de 2002, présent au second tour contre Jacques Chirac, enterre l’hypothèse de voir Manuel Valls devenir le prochain chef du gouvernement.

Et le leader d’extrême droite d’en profiter pour railler à la fois Cécile Duflot et Ségolène Royal :

Il y a ceux qui vont rester sur le carreau et Madame Duflot se permet cette attitude bravache. La "bravachitude" de madame Duflot pour parler comme Madame Ségolène Royal parce qu’elle sait que Monsieur Valls n’a aucune chance d’être appelé comme Premier ministre.

Quant au remaniement en lui-même, Jean-Marie Le Pen estime que "ça ne peut être qu’un jeu de chaises musicales".

Du rab sur le Lab

PlusPlus