Pour un eurodéputé et secrétaire fédéral de La Ligue du Nord italienne, Marine Le Pen "a des couilles"

Publié à 09h16, le 14 mai 2014 , Modifié à 09h16, le 14 mai 2014

Pour un eurodéputé et secrétaire fédéral de La Ligue du Nord italienne, Marine Le Pen "a des couilles"
Marine Le Pen. © Maxppp.

Parti régionaliste et populiste d’extrême droite italienne, La Ligue du Nord mise sur Marine Le Pen et le FN. Ligue du Nord et Front national sont alliés, avec d’autres mouvements européens, dans l’objectif de former un groupe au Parlement européen à l’issue du scrutin du 25 mai.

Marine Le Pen est même devenue un argument électoral pour le parti italien. "Voter Ligue du Nord, c’est voter Le Pen", a même lancé aux journalistes, à Trieste, Matteo Salvini, eurodéputé sortant et secrétaire fédéral de la Ligue du Nord, selon des propos rapportés par la journaliste de FrancetvInfo Salomé Legrand sur son blog "Trans’europe Extrêmes".

Un Matteo Salvini conquis par la présidente du FN qu’il définit ainsi :

C’est une femme, mais elle a des couilles.

En meeting près de Venise, l’eurodéputé de la Ligue du Nord ajoute :

On était 30 contre 700 à Bruxelles, de temps en temps tu gagnes une bataille, mais sinon tu ne peux rien faire. Alors que cette fois, on a fait des alliances, avec les autrichiens, les suédois, et le Front national de Marine Le Pen.

Des alliances qui pourrait offrir à l’extrême droite européenne son premier groupe parlementaire. Un groupe que Marine Le Pen se verrait bien présider. Ou co-présider plutôt. "Je suis convaincue que nous en aurons un. Les discussions avancent. Mais rien ne peut être définitif avant le résultat des élections", explique la candidate frontiste à La Voix du Nord.

Et d’ajouter :

L’importance des futurs députés FN rend probable le fait que je sois l’un de ces deux présidents.

Du rab sur le Lab

PlusPlus