Quand Jean-Christophe Cambadélis expliquait aux députés PS pourquoi ils ne devaient pas manifester pour Gaza

Publié à 20h55, le 29 juillet 2014 , Modifié à 20h55, le 29 juillet 2014

Quand Jean-Christophe Cambadélis expliquait aux députés PS pourquoi ils ne devaient pas manifester pour Gaza
© Maxppp

Bureau national houleux le 22 juillet dernier au siège du Parti socialiste. La question qui agitait les esprits ce jour-là était celle de la participation d'élus socialistes à une manifestation de soutien de la cause palestinienne. Alors que plusieurs députés avaient d'ores et déjà fait part de leur intention d'y participer, le Premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis a expliqué pourquoi ils ne doivent pas, selon lui, se rendre sur place. 



Des propos rapportés par le Canard enchaîné de ce 30 juillet :



Je comprends parfaitement que l'horreur de la guerre produise l'envie de manifester pour la paix. Mais je ne peux pas appeler à manifester à côté de ceux qui crient 'Israël assassin, François Hollande, complice !' et 'Mort aux juifs !'. Jamais le PS n'a participé à une manifestation où l'on crie 'Mort aux juifs !', et ce n'est pas aujourd'hui qu'on va le faire. [...]



J'appelle chacun à garder son sang-froid. La position doit être la paix là-bas, la République ici. 


De beaux discours qui n'ont visiblement pas convaincu les parlementaires qui s'étaient engagé à manifester. Parmi eux, Pascal Cherki, député socialiste de Paris, qui explique à la sortie du bureau national que même s'il passe ses vacances en Israël, il reste sur sa ligne pro-manifestations :



Je suis juif et je vais aller manifester, parce que, la position de la France, ce n'est pas la position du groupe. Pour l'instant, tout le monde a dans les oreilles la prise de position initiale pro-Netanyahou de Hollande.


Pascal Cherki s'est bien rendu à la manifestation, en compagnie notamment d'Alexis Bachelay, autre député socialiste.

Du rab sur le Lab

PlusPlus