Un cadre du parti de gauche estime que Najat Vallaud-Belkacem est "dangereuse pour l'école"

Publié à 17h13, le 02 décembre 2014 , Modifié à 17h50, le 02 décembre 2014

Un cadre du parti de gauche estime que Najat Vallaud-Belkacem est "dangereuse pour l'école"
© REUTERS/Jacky Naegelen

Il est enseignant et secrétaire national du parti de gauche. Sur son blog, François Cocq attaque violemment la ministre de l’Éducation nationale. Objet de sa colère : le rapport remis aujourd'hui par le Conseil supérieur des programmes à la ministre. Ce document met en cause l'utilité des notes et émet des propositions concernant le "socle commun de connaissances". L'élu PG n'a pas attendu de savoir ce que la ministre entendait faire de ces propositions pour tirer à boulets rouges, son jugement est sans appel :  

"

Najat Vallaud-Belkacem déconstruit la finalité de l’ École !

"

Il estime que la ministre poursuit la politique de ses prédécesseurs : "c’est zéro sur toute la ligne. Elle nie l’école dans sa visée émancipatrice et humaniste. Elle la circonscrit au contraire à un objet minimaliste et utilitariste". Le texte de François Cocq se poursuit encore plus violent : 

"

Quant à Najat Vallaud-Belkacem, elle a une vision tellement rabougrie de l’ École qu’elle aussi pourrit tout ce qu’elle touche. Avec ces marchands de purin, plus rien ne transcende, plus rien ne porte la visée humaniste.(...) Najat Vallaud-Belkacem, elle est trop dangereuse pour l’ École et la République pour pouvoir plus longtemps accomplir son travail de sape dans l’impunité et être titularisée à son poste. Elle aussi doit être instamment révoquée.

"

Najat Vallaud-Belkacem a régulièrement été attaquée par la droite et l’extrême droite, beaucoup plus rarement par des politiques de gauche.

Du rab sur le Lab

PlusPlus