Une fonctionnaire du ministère de la Justice invite ses collègues ayant voté FN à ne plus lui dire bonjour

Publié à 18h04, le 26 mai 2014 , Modifié à 18h13, le 26 mai 2014

Une fonctionnaire du ministère de la Justice invite ses collègues ayant voté FN à ne plus lui dire bonjour
Sihem Souid © MaxPPP

CRI DU CŒUR - Parmi les réactions au score du Front national, dimanche 25 mai, aux européennes, il y a celle de Sihem Souid. Fonctionnaire au ministère de la Justice, elle a publié lundi 26 mai un message manuscrit qu'elle a scotché sur la porte de son bureau et sur lequel est écrit :

Je demande respectueusement aux collègues qui ont mis dans l’urne un bulletin Front national hier de ne plus me faire la bise et encore mieux, ne me dites pas bonjour. Merci de votre compréhension.

Le message de Sihem Souid peut être interprété comme une réponse au score historique du Front national aux élections européennes. Dimanche 25 mai, le parti de Marine Le Pen a recueilli 26% des suffrages exprimés au niveau national. Il est arrivé en première position dans 5 des 8 grandes régions françaises.

Contactée par Le Lab, Sihem Souid ne souhaite pas faire de commentaire, "vu le déferlement de tweets racistes" qu’elle a reçu après la publication de ce message qu’elle "assume tout à fait".

Parmi les *réponses*, plusieurs internautes, très souvent de manière anonyme, recommandent à la fonctionnaire de retourner en Tunisie, le pays où elle est née en 1981. L’un suggère qu’elle est en poste grâce à "la promotion immigrée". D’autres l’insultent carrément.

Dans un autre message, elle raconte qu’elle reçoit de nombreuses marques d’affection de la part de ses collègues, ce qui laisse à penser que les "collègues" ayant voté FN dimanche 25 mai ne sont pas si nombreux :

Tout le monde me fait des câlins !!! C’est  très agréable même... J’adore me faire chouchouter... Sihem la Franco-Tunisienne.

Des sorties qui concordent avec la présentation qu’elle fait d’elle-même sur son site internet. "Dans le milieu médiatique et politique où j'évolue aujourd'hui, je dénote. Je le sais et je ne changerai pas. Je suis avant tout une femme libre. Céder sur ses valeurs c'est travestir son âme", écrit-elle.

Membre du courant Gauche durable du Parti socialiste, Sihem Souid est chargée de mission au service de l'accès au droit et de l'aide aux victimes au ministère de la Justice. Ancienne fonctionnaire de la police aux frontières, elle avait coécrit le livre Omerta dans la police (éd. Le Cherche-midi) en 2010 dans lequel elle dénonçait le climat de racisme et d'homophobie régnant selon elle dans son service. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus