Valérie Rabault a refusé le poste de secrétaire d’État au Commerce donné finalement à Valérie Fourneyron

Publié à 09h49, le 22 avril 2014 , Modifié à 10h04, le 22 avril 2014

Valérie Rabault a refusé le poste de secrétaire d’État au Commerce donné finalement à Valérie Fourneyron
Valérie Rabault © MaxPPP

Valérie Rabault a bien failli ne pas devenir la première femme à occuper le poste de Rapporteur général du budget. C’est ce qu’elle raconte, ce mardi 22 avril, à Direct Matin :

J’ai refusé la proposition qui m’a été faite de devenir secrétaire d’Etat au Commerce, à l’Artisanat et à la Consommation.

Pour justifier ce choix, la députée PS du Tarn-et-Garonne a une explication toute simple : on lui a signifié qu’elle ne pourrait pas choisir son directeur de cabinet. De quoi franchement refroidir les ambitions gouvernementales de la socialiste :

Je considère que pour faire de la politique, il faut avoir un peu de marge de manœuvre, y compris avec l’administration.

Dont acte. Valérie Rabault a refusé le poste, finalement proposé à une autre Valérie, Fourneyron, ancienne ministre des Sports et un peu moins regardante sur la composition de son cabinet.

La députée du Tarn-et-Garonne a, quant à elle, été nommée Rapporteur général du budget mi-avril. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus