Les députés PS Dominique Lefebvre et Valérie Rabault en lice pour prendre la place de Christian Eckert au poste de Rapporteur général du budget

Publié à 22h20, le 11 avril 2014 , Modifié à 18h54, le 12 avril 2014

Les députés PS Dominique Lefebvre et Valérie Rabault en lice pour prendre la place de Christian Eckert au poste de Rapporteur général du budget
Dominique Lefebvre et Valérie Rabault (Reuters et MaxPPP)

BATAILLE - Ils sont deux, deux députés PS, à faire acte de candidature à la fonction de Rapporteur général du budget, deux parlementaires à vouloir prendre la place de Christian Eckert, nommé mercredi 10 avril secrétaire d’État au Budget : Dominique Lefebvre et Valérie Rabault.

#Dominique Lefebvre, député du Val-d’Oise


Maire de Cergy jusqu’en janvier 2013, date à laquelle il a cédé sa place à son premier adjoint Jean-Paul Jeandon, Dominique Lefebvre se présente comme le candidat de la "loyauté".

Dans sa profession de foi, consultable ci-dessous, le député du Val d’Oise met en avant cette qualité : 

  Profession de foi de Dominique Lefebvre



Depuis mon entrée à l’Assemblée nationale le 17 juin 2012 […] j’ai toujours été guidé dans mon action, et dans le seul souci de notre réussite collective, par une double exigence de loyauté : loyauté exigeante vis-à-vis du gouvernement que nous soutenons, loyauté impérative vis-à-vis de notre groupe et des positions collectives qu’il affirme que j’ai eu à cœur de toujours faire respecter en commission et dans l’hémicycle.

Rassembleur, Dominique Lefebvre se veut un trait d’union entre le palais Bourbon et le gouvernement. Il parle de "réussite collective", de "relation de confiance construite au fil des mois" entre le gouvernement et sa majorité. Il poursuit :

Le Rapporteur général qui dispose de moyens d’expertise conséquents doit jouer, aux côtés du président de notre groupe et des présidents de commission, un rôle essentiel dans un dialogue franc et constructif avec le gouvernement.

#Valérie Rabault, députée du Tarn-et-Garonne


Son nom, rappelle Le Monde, circulait pour un poste de secrétaire d’État au Commerce. Mais non. Du coup, Valérie Rabault se présente elle-aussi au poste de Rapporteur général du budget. Dans sa bataille engagée avec Dominique Lefebvre, elle peut compter sur le soutien du vice-président de la commission des finances, Pierre-Alain Muet.

Sa profession de foi est consultable ci-dessous : 

  Profession de foi de Valérie Rabault



Comme Dominique Lefebvre, la députée parle de la "confiance" et la "réussite collective" :

Nous sommes la majorité gouvernementale, nous avons voté mardi dernier la confiance dans notre nouveau gouvernement. Cette confiance nous engage, elle engage aussi le gouvernement à notre égard.

Elle prône également un "soutien constructif" et de la "concertation". Bref, Valérie Rabault se veut proche de ses collègues députés.

Je m’engage, si vous m’accordez votre confiance, à vous transmettre par écrit, une présentation synthétique et "non techno" des projets de loi de finance axée autour des grands enjeux et des questions politiques qu’ils peuvent susciter. […] Je m’engage à vous rendre compte des échanges qui auront lieu avec nos camarades du gouvernement.

Deux candidatures mais un seul choix, qui sera fait mardi 15 avril. A moins que. D’après Le Monde, Dominique Lefebvre pourrait retirer sa candidature tant "le consensus commence à être fort autour de Rabault", selon un soutien de cette dernière.            

Du rab sur le Lab

PlusPlus