Valérie Trierweiler salue la libération des journalistes français en citant Marc Lévy

Publié à 16h34, le 19 avril 2014 , Modifié à 16h48, le 19 avril 2014

Valérie Trierweiler salue la libération des journalistes français en citant Marc Lévy
Valérie Trierweiler © MaxPPP

Valérie Trierweiler a, comme beaucoup d’autres, voulu faire part de son émotion après la libération de Didier François, Édouard Ellias, Nicolas Hénin et Pierre Torres, enlevés en Syrie en juin 2013.

L’ancienne compagne de François Hollande l’a fait d’une manière tout personnelle. Celle qui rédige des chroniques littéraires pour Paris Match a ainsi cité Marc Lévy :

Valérie Trierweiler a d’ailleurs rencontré l’auteur pour un entretien paru le 16 avril dans Paris Match. Elle l’avait interrogé sur cette citation. Voici l’explication de Marc Lévy :

Cette phrase est l’expression d’un ressenti de ma vie. Il faut rester humble par rapport à l’idée de privation de liberté.

Du rab sur le Lab

PlusPlus