Valls-Aubry, au centre du jeu

Publié à 10h09, le 20 octobre 2014 , Modifié à 10h09, le 20 octobre 2014

Valls-Aubry, au centre du jeu
Martine Aubry et Manuel Valls en 2011. © Reuters.
Image Olivier Duhamel

Olivier Duhamel

>> Hollande hors jeu

Du jamais vu à mi-mandat. À mi premier mandat, de surcroît. 86% des Français qui voudraient que le Président élu il y a deux ans et demi ne se représente pas. Plus des trois quarts de ses propres électeurs qui ne le souhaitent pas !

>> Montebourg pas dans le jeu

7% seulement des sympathisants socialistes qui le préféreraient comme candidat pour le Parti socialiste. Dix points de moins qu’à la primaire du 9 octobre 2011.

>> Royal peu dans le jeu

Peu pour les Français : 8% de préférence comme candidate en 2017. À peine mieux pour les socialistes : 13% de souhaits. Il est vrai qu’elle a annoncé n’en avoir pas du tout l’intention.

>> Valls et Aubry au centre du jeu

Sur cette liste de quatre noms, dans l’hypothèse où François Hollande ne se représenterait pas, quasi les deux tiers des sympathisants socialistes choisissent Manuel Valls (35%) ou Martine Aubry (29%).

Précisons que l’enquête a été faite les 15 et 16 octobre, soit avant la sortie de Martine Aubry appelant dans le JDD à ce que l’"on réoriente la politique économique".

Et rappelons que nous sommes à deux ans et demi de l’échéance.

Du rab sur le Lab

PlusPlus