Vidéo: Pierre Moscovici tancé par la présidente de la Commission des affaires économiques au Parlement européen

Publié à 18h25, le 19 mars 2014 , Modifié à 16h30, le 20 mars 2014

Vidéo: Pierre Moscovici tancé par la présidente de la Commission des affaires économiques au Parlement européen
Maxppp

La présidente de la Commission des affaires économiques et sociales du Parlement européen, Sharon Bowles, a mal pris les lapins qu'a posés Pierre Moscovici aux eurodéputés. Et elle s'en est émue, publiquement, le 18 mars, à Bruxelles. Alors qu'elle ouvre une séance de sa commission, elle se dit "très déçue" des annulations successives par le ministre de l'Economie, et se demande si ce dernier ne considère pas le Parlement européen comme un rendez-vous "à géométrie variable".

Une intervention appuyée par un député européen allemand qui, vexé lui aussi, propose de ne plus du tout inviter Pierre Moscovici, parce qu'il "ne l'a pas mérité".

Voir la vidéo :

La britannique Sharon Bowles (libérale de son état) assure que c'est la 4e fois que Pierre Moscovici plante les députés européens :

C'est la quatrième fois, pour mémoire, que le ministre français reporte cette proposition de dialogue. Le secrétariat a examiné la dernière possibilité durant cette législature ou ce qui pourrait être la dernière possibilité, c'est à dire du 24 au 25 mars.

Mais nos homologues français nous ont informés que ses journées étaient un non possumus pour eux aussi.

Sharon Bowle poursuit son discours, toujours aussi peinée :

Je suis très déçue, très très déçue, on dirait que venir se présenter devant nous est considéré comme un rendez-vous à géométrie variable qu'on n'a aucun complexe à annuler. J'ai eu au téléphone le ministre hier qui nous a transmis ses excuses, et nous a d'ailleurs envoyé une lettre.

On peut penser ce qu'on en veut. Je dois vous dire que ce n'est pas ce que nous en pensions lorsque nous avons créé ce que nous avons appelé le dialogue économique.

Intervient alors un eurodéputé allemand. Werner Langen, lui aussi de droite, propose tout bonnement d'annuler l'invitation faite à Pierre Moscovici :

Je propose qu'on ne l'invite plus durant cette législature. Si pour la Xième fois, et bien qu'il ne vienne pas, il ne l'a de toute façon pas mérité. Point barre.

Sharon Bowles reprend la parole et se lance dans un comparatif historique, peu flatteur pour Pierre Moscovici :

Il y a eu des ministres qui ont expliqué pourquoi, vu les circonstances économiques dans leur pays, ils ont eu du mal à venir devant nous. Le ministre espagnol s'est présenté cependant à deux reprises devant nous, nous le respectons d'autant plus pour ce fait.

Du côté de Pierre Moscovici, l'entourage du ministre assure qu'il ne pouvait en être autrement :

Pierre Moscovici a du annuler cette audition parce qu'il avait des contraintes totalement impératives à Paris liées au fait qu'il y a pas mal d'arbitrages budgétaires.
Il avait prévenu dès vendredi. Il a eu son interlocutrice auprès de laquelle il s'est excusé. Il est tout à fait respectueux du travail du Parlement européen.

Pierre Moscovici a-t-il manqué de respect vis a vis du Parlement européen ? Non, non, et non, répond son entourage, "il tient à ce rendez-vous" :

Le respect de Pierre Moscovici pour le Parlement européen ne peut être mis en cause. Les convictions européennes de Pierre Moscovici sont étroitement associées à tout son parcours. Il a lui-même été eurodéputé, et ministre délégué aux affaires européennes.

L'entourage du ministre assure qu'un rendez-vous a finalement été pris avec le Parlement européen: le 17 avril prochain.

Pierre Moscovici répète en effet son intérêt pour Bruxelles. Certains de ses proches allant même jusqu'à voir son avenir comme commissaire européen. Il serait malvenu, à la veille des élections européennes, d'engager un bras de fer avec Bruxelles.

Edit 20 mars 16h00 : ajout date du rendez-vous et correction du titre de ministre.

Du rab sur le Lab

PlusPlus