Vœux de François Hollande: les politiques réagissent sans surprise

Publié à 09h42, le 01 janvier 2015 , Modifié à 16h16, le 01 janvier 2015

Vœux de François Hollande: les politiques réagissent sans surprise
François Hollande © IAN LANGSDON / POOL / AFP

Qui dit vœux présidentiels dit réactions politiques. À peine le message de François Hollande donné depuis l'Élysée était-il terminé que droite et gauche ont réagi. Sans surprise. Avant même que le chef de l'État ne parle, Gilles Boyer, bras droit d'Alain Juppé, avait ironisé sur l'exercice, suggérant que le ton des réactions au discours serait évidemment conditionné par le camp politique.

Le Lab vous a sélectionné certaines réactions politiques aux vœux de François Hollande. Vous pourrez ainsi constater que Gilles Boyer avait dit vrai. Florilège :

>> Hervé Morin (UDI), familial  

>> Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), parodique

>> Christian Estrosi (UMP), concis

>> Marine Le Pen (FN), insensible

Les Français peuvent légitimement se poser la question: quelle est désormais l'utilité des vœux présidentiels ? Parler pour ne rien dire réduit cet exercice à quelques moments de 'com' sans fond ni vision.

>> Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche), prévenant

>> Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), poète

'Français, je suis content de moi', ainsi pourrait se résumer la partie de son allocution, consacrée à son action passée. S'étant adressé des félicitations que rien ne justifie, le président de la République a distribué des promesses que rien ne garantit.

Voilà pour l'opposition. De l'autre côté, en revanche, on a applaudit des deux mains les vœux du président, un président "combatif" selon plusieurs ténors de la gauche.

>> Manuel Valls (Premier ministre), séduit

>> Claude Bartolone (président de l'Assemblée nationale), aidant

Un président de la République combatif et optimiste. Combatif pour mettre en mouvement le pays avec la réaffirmation du pacte de responsabilité, du choix historique de la transition écologique et des grandes réformes structurelles qui continueront de rythmer le quinquennat.

>> Laurence Rossignol (sec. d'État à la Famille), conquise

Jean-Christophe Cambadélis (premier secrétaire du PS), tranquille

>> Olivier Faure (député et porte-parole du PS), précis

François Hollande nous a rappelé que la France sera plus forte si elle est plus juste.

Du rab sur le Lab

PlusPlus