Acte manqué ? Les socialistes rejettent par erreur le report de la valorisation des retraites

Publié à 07h05, le 10 octobre 2013 , Modifié à 10h39, le 10 octobre 2013

Acte manqué ? Les socialistes rejettent par erreur le report de la valorisation des retraites
Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, porte la réforme des retraites (Maxppp).

ACTE MANQUÉ - Le 9 octobre dans la nuit, huit députés socialistes ont voté "par erreur" un amendement supprimant un article polémique du projet de loi sur la réforme des retraites : le report de six mois de la revalorisation des retraites. Indexées sur l'inflation, les retraites ne devaient plus être revalorisées le 1er avril mais le 1er octobre, sauf pour ceux touchant le minimum vieillesse.

Résultat, cet article 4 a bel et bien été supprimé, par 44 voix contre 39. Voici la vidéo de ce vote et de la satisfaction des opposants à l'article, isolée par LCP :

Le gouvernement a fait immédiatement savoir que ce point serait repris plus tard dans la semaine par un amendement ou une deuxième délibération.

Mais cette erreur fait immanquablement penser à un acte manqué. Certains socialistes étaient en effet très critiques à l'égard de ce report de la valorisation des retraites, estimant qu'il engendrerait une baisse du pouvoir d'achat.

En commission, certains ont défendu des amendements visant à exempter au moins les petites retraites, pas uniquement celles bénéficiant du minimum vieillesse. Avant de les retirer face à l'avis défavorable du gouvernement.

A l'annonce de ce rejet de l'article 4, les députés de l'opposition mais aussi du Front de gauche et les écologistes, tous opposés à ce report de la revalorisation, ne cachaient pas leur joie et leur surprise sur Twitter.

A l'image d'Arnaud Robinet pour l'UMP :

Ou de l'UDI Philippe Vigier :

A 7h ce 10 octobre au matin, le compte-rendu des débats et le détail du vote n'était pas encore disponible sur le site de l'Assemblée nationale.

Du rab sur le Lab

PlusPlus