Attentat déjoué à Paris: Ciotti appelle Guaino à "conserver l'esprit d'unité nationale"

Publié à 07h13, le 24 avril 2015 , Modifié à 07h13, le 24 avril 2015

Attentat déjoué à Paris: Ciotti appelle Guaino à "conserver l'esprit d'unité nationale"
© images AFP

LE MONDE À L'ENVERS - Et Eric Ciotti se mit à critiquer Henri Guaino pour mieux défendre... le gouvernement. Décidément, terrorisme et loi renseignement bousculent les lignes politiques. Invité en duplex sur BFMTV le 23 avril au soir, le député des Alpes-Maritimes a regretté les propos tenus le matin-même par son camarade de bancs et a valorisé le projet de loi sur le renseignement porté par le pouvoir socialiste, le tout sur fond d'attaque terroriste déjouée à Paris.

Jeudi matin, Henri Guaino a en effet jugé que le Premier ministre et le président de la République "sur-exploitaient" et "sur-dramatisaient" cette attaque, créant ainsi un climat "d'angoisse générale". Ne brisons pas l'unité nationale sur ces sujets, lui répond en substance Eric Ciotti :

 

"

Non je ne le partage pas [l'avis de Guaino, ndlr], je crois qu’en matière de terrorisme il faut conserver cet esprit d’unité nationale et ne pas nous diviser. Ce qu’il s’est passé hier nous montre une chose très claire, c’est que notre pays se trouve toujours confronter à une menace maximale, et je vous le dis en tant que président de la commission d’enquête sur les filières djihadistes, la France est une cible. C’est peut-être la première cible au monde.

"

Et si Manuel Valls a assuré qu'il ne profitait pas de cet évènement pour faire la promotion de sa contestée loi renseignement, Eric Ciotti s'en charge à sa place :

"

Cette situation est grave, elle ne mérite pas la polémique, elle mérite que nous opposions un front uni et une défense forte, pas naïve. Que nous adoptions des mesures importantes comme le projet de loi sur le renseignement que personnellement je voterai.

 

"

 

Quelques heures plus tôt, Henri Guaino avait pour sa part regretté cette tendance de "tous les gouvernants" à exploiter ce type d'actualité à des fins politiques :

 

"

Ça use la parole politique, ça ne permet pas de gérer correctement le climat, plus ce climat est angoissant plus on a du mal à assurer la sécurité du pays. Le but n’est pas que tout le monde ait peur de tout le monde.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus