Avec l'arrivée de Les Républicains à l'Assemblée, tous les groupes politiques perdent leurs sigles

Publié à 13h37, le 02 juin 2015 , Modifié à 09h44, le 03 juin 2015

Avec l'arrivée de Les Républicains à l'Assemblée, tous les groupes politiques perdent leurs sigles
Les six présidents de groupes de l'Assemblée nationale. © Capture d'écran Assemblée-nationale.fr

PRIVÉS DE SIGLE - C'est sans doute la principale conséquence de l'arrivée de Les Républicains comme groupe à l'Assemblée nationale, à la place de feu l'UMP : tous les sigles des autres groupes politiques vont être exfiltrés des documents officiels, remplacés par leur nom dans leur intégralité. "Ça prouvera qu'on est tous attachés aux valeurs de la République, a expliqué Aurélie Filippetti sur France 3 ce mardi. On veut faire échec à la stratégie de communication de Nicolas Sarkozy."

Que s'est-il passé ? En conférence des présidents ce 2 juin au matin, Christian Jacob a menacé de quitter la réunion devant la proposition de Bruno Le Roux, président du groupe socialiste, de remplacer "Les Républicains" par le groupe "LR" ou toute autre alternative permettant d'abréger le nom. Une proposition soutenue par Claude Bartolone, président PS de l'Assemblée nationale. Le groupe Socialiste, républicain et citoyen est par exemple communément appelé "groupe SRC", comme celui de l'Union des démocrates et indépendants est toujours renommé "groupe UDI".

Mais pas question de cela pour le patron du groupe ex-UMP qui tient à garder "Les Républicains" dans son intégralité. Il ne veut pas de "LR" sur les documents officiels. Il a expliqué lors d'une conférence de presse suivant cette réunion :

"

La conférence des présidents a été très houleuse. C'est la première fois depuis que je suis président de groupe que j'ai menacé de quitter la réunion. Ce n'est pas la majorité qui détermine le nom de l'opposition. C'est d'un sectarisme patenté.

"

Un refus qui a abouti à une décision concernant tous les groupes politiques: finies les abréviations. Tous pourront ainsi afficher leur degré de républicanisme, pas seulement l'ancienne UMP.

Si les noms de groupe sont déjà développés dans leur intégralité sur certains documents de l'Assemblée nationale (comme ce tableau résumant la composition de l'Assemblée), ce n'est pas le cas pour d'autres, comme la liste officielle des questions au gouvernement chaque mardi et mercredi. Le changement est déjà opérationnel ce mardi sur la feuille jaune du jour, qui annonce le déroulement de la séance publique. Extrait :

Pour mémoire, avant, la feuille jaune ressemblait à ça (ici, un tweet du journaliste Ivan Valerio datant du 24 septembre 2014) :

 

Des caractères en plus, voici donc la première conséquence de l'arrivée de Les Républicains à l'Assemblée.

 

Edit 15h avec ajout des déclarations d'Aurélie Filippetti sur France 3.

Du rab sur le Lab

PlusPlus