Bayrou fait le "choix" de Hollande

Publié à 19h33, le 03 mai 2012 , Modifié à 20h29, le 03 mai 2012

Bayrou fait le "choix" de Hollande
Une affiche à moitié déchirée de François Bayrou, le 10 avril, à Montluçon. (Maxppp)

"Reste pour moi le vote Hollande, c'est le choix que je fais". Jeudi 3 mai, François Bayrou n'a pas donné de consigne de vote mais indiqué qu'à titre personnel, il se préparait à voter François Hollande, dimanche 6 mai.

  1. "Je ne veux pas voter blanc. [...] Reste le vote François Hollande, c’est le choix que je fais."

    Sur bayrou.fr

    Synthèse Le Lab de la brève allocution très attendue de François Bayrou.

    "

    J’ai examiné depuis deux semaines l’évolution du deuxième tour de l’élection présidentielle, au travers de la lettre  que j’ai adressée aux deux candidats, de leurs réponses, des interventions publiques et du débat d’hier soir.

     [...]

    Je ne donnerai pas de consigne de vote. Chacun de mes amis, chacun de mes électeurs s’exprimera en conscience. Je sais qu’il y aura des expressions différentes. Et je les respecterai.

    "

    L'élu centriste fustige ensuite la campagne d'entre-deux-tours de Nicolas Sarkozy, citant notamment l'image subliminale du panneau en arabe dans le clip de campagne du candidat UMP. 

    "

    La ligne qu’a ainsi choisie Nicolas Sarkozy entre les deux tours est violente, elle entre en contradiction avec les valeurs qui sont les nôtres, pas seulement les miennes.

    "

    L'homme qui a fédéré plus de trois millions de voix sur son nom dimanche 22 avril poursuit : 

    "

    Je ne veux pas voter blanc. [...] Reste le vote François Hollande, c’est le choix que je fais.

    "

    Cette annonce n'empeche pas le candidat du Modem de critiquer les propositions socialistes : "Je pense que son programme est inadapté". Puis de faire, à nouveau, un appel solennel à l'unité nationale.

    Dernière citation sélectionnée par Le Lab :

    "

    Je ne suis pas un homme de gauche, je suis un homme du centre et  je compte le rester.

    "

    Cliquez-ici pour lire sa déclaration en intégralité

Du rab sur le Lab

PlusPlus