Comme Xavier Bertrand, Valérie Pécresse démissionne de l’Assemblée nationale

Publié à 20h30, le 19 janvier 2016 , Modifié à 20h35, le 19 janvier 2016

Comme Xavier Bertrand, Valérie Pécresse démissionne de l’Assemblée nationale
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

CHOSE PROMISE, CHOSE DUE – Elle l’avait juré tout au long de la campagne pour les élections régionales en Ile-de-France : si elle était élue, Valérie Pécresse démissionnerait de son siège de députée et quitterait l’Assemblée nationale. Élue présidente LR de la région Ile-de-France face au socialiste Claude Bartolone - qui a fini par faire un petit mea culpa sur ses propos sur la "race blanche", l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy a annoncé, ce mardi 19 janvier sur BFM TV, qu’elle avait enfin franchi le pas :

"

J’ai promis de ma campagne de la région la fabrique des nouvelles pratiques politiques. Et dedans, il y a le non-cumul. J’ai le plaisir de vous annoncer que j’ai envoyé aujourd’hui ma lettre à l’Assemblée nationale pour annoncer ma démission.

"

Un passage à voir en vidéo, isolé par BFM TV :


Si elle a autant pris son temps avant de démissionner de son mandat de députée, c’est parce qu’un recours avait été déposé contre son élection à la tête de la région capitale. Mais cela ne l’embête plus, explique-t-elle, car le recours ne tient pas la route. Elle dit :

"

J’ai attendu un petit peu car j’ai eu un contretemps parce qu’un élu socialiste avait fait un recours contre mon élection. J’ai eu l’analyse de ce recours, il est fondé sur des arguments totalement dilatoires et donc j’ai décidé de prendre mes responsabilités et donc je démissionne officiellement aujourd’hui de l’Assemblée nationale.

"

Avant elle, Xavier Bertrand, élu président de la nouvelle grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, avait pris la même décision. Et s’était exécuté.

Aussitôt l’annonce formulée, le bras droit de Xavier Bertrand a salué la démarche :

Du rab sur le Lab

PlusPlus