Comparaison entre le FN et le PCF des années 70 : Pierre Laurent demande des "excuses publiques" à François Hollande

Publié à 07h11, le 20 avril 2015 , Modifié à 15h35, le 20 avril 2015

Comparaison entre le FN et le PCF des années 70 : Pierre Laurent demande des "excuses publiques" à François Hollande
Pierre Laurent © BORIS HORVAT / AFP

SCANDAAAALE - Il pouvait s'y attendre. En comparant le Front national au Parti communiste des années 70, le 19 avril dans Le Supplément de Canal +, François Hollande a provoqué la colère des représentants actuels du parti. Le soir-même sur i>Télé, le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, a demandé des "excuses publiques" au président de la République.

Il a jugé cette déclaration "honteuse" et renvoyé François Hollande à sa propre action :

"

Je trouve ces propos parfaitement scandaleux. C'est une déclaration honteuse du président de la République et je lui demande des excuses publiques.



Je lui rappelle, puisqu'il parle des tracts du Parti communiste dans les années 70, qu'à l'époque la gauche avait un programme, c'était même un programme commun. Et quand il fallait nationaliser (...) eh bien la gauche le faisait à l'époque, elle ne démissionnait pas. Cette déclaration du président de la République, c'est l'aveu de son renoncement à parler au monde ouvrier. J'ai été parfaitement scandalisé par cette déclaration. (...)



Prétendre comme il l'a fait que Marine Le Pen parle comme un tract du Parti communiste alors que le Parti communiste a toujours combattu les idées du FN ... Nous, nous n'avons pas démissionné, nous menons le combat, et le président de la République, lui qui a abandonné la défense du monde ouvrier et industriel, prétend nous donner des leçons ?

"

Sur le plateau de Canal + quelques heures plus tôt, François Hollande avait pour sa part déclaré à propos de Marine Le Pen :

"

Quand madame Le Pen parle comme un tract du Parti communiste des années 70 - parce que c'est ça en réalité, en pensant qu'on peut fermer les frontières, qu'on peut nationaliser les industries, qu'on peut sortir un certain nombre de capitaux de notre pays sans qu'il y ait de risques. Quand elle parle comme le Parti communiste, ça parle, dans cette région-là [le Nord- Pas-de-Calais, ndlr] parce que ça a été, encore aujourd'hui, une région influencée par le Parti communiste.

"

Il avait précisé néanmoins que le PCF ne "demandait pas qu'on chasse les étrangers" ou "qu'on fasse la chasse aux pauvres".

La comparaison n'avait pas non plus plu côté FN puisque Florian Philippot s'en était immédiatement offusqué sur BFMTV.

Dans la journée, via Twitter, le député PS Christophe Caresche a repris l'attaque de Pierre Laurent en affirmant que "les peuples asservis par le communisme attendent toujours des excuses publiques du PCF".



BONUS TRACK

Et au fait, ça ressemblait à quoi un tract du Parti communiste dans les années 70' ? Le journaliste Thomas Vampouille en a ressorti un exemple, celui du programme commun évoqué par Pierre Laurent. Le document annonçant un meeting associe Georges Marchais et François Mitterrand, mais aussi le radical de gauche Pierre Fabre. En 1972, les trois ont signé le "Programme commun de gouvernement" de la gauche :

[EDIT 15h35] Ajout du tweet de Christophe Caresche

Du rab sur le Lab

PlusPlus