Copé ou Fillon ? Hortefeux reste neutre… pour l’instant

Publié à 08h15, le 03 octobre 2012 , Modifié à 08h15, le 03 octobre 2012

Copé ou Fillon ? Hortefeux reste neutre… pour l’instant
Brice Hortefeux, Jean-François Copé et François Fillon, à Paris le 17 novembre 2011. (Reuters)

COURTISE - Brice Hortefeux, président de l’Association des amis de Nicolas Sarkozy, n’a toujours pas décidé de prendre partie pour François Fillon ou Jean-François Copé dans la course à la présidence de l’UMP. Une neutralité qui sied aux fillonistes. 

 

  1. "Au bout de la patience, il y a le ciel"

    Son choix est attendu. Et craint. Mardi 2 octobre, le Figaro révélait que plusieurs proches de François Fillon pressaient Brice Hortefeux de rester neutre dans la bataille pour la présidence de l’UMP. Leur justification : "Si l’ombre de Nicolas Sarkozy prenait position, on aurait l’impression que c’est Nicolas Sarkozy lui-même qui romprait le silence."

    Invité de RTL, mercredi 3 octobre, l’ancien ministre de l’Intérieur et actuel président de l’association des amis de Nicolas Sarkozy n’a pas dévié de sa neutralité actuelle. Pour le plus grand plaisir des fillonistes.

    Interrogé sur sa préférence entre François Fillon et Jean-François Copé, Brice Hortefeux a rétorqué, d'une esquive :

    Mon choix c’est celui de l’unité. Ce n’est pas de la langue de bois. C’est une aspiration.

    Relancé sur la question, ce proche de Nicolas Sarkozy a lancé une fleur à chacun des prétendants. Pour ne froisser personne.

    Il ya une compétition, et c’est très bien, entre Copé, qui est un ami, et Fillon, avec qui j’ai travaillé avec beaucoup de plaisir.

    Et d’ajouter, énigmatique quant à une éventuelle prise de position publique :

    "Au bout de la patience, il y a le ciel." Eh bien, un peu de patience. 

     

Du rab sur le Lab

PlusPlus