Ehpad : François Ruffin (LFI) demande à Agnès Buzyn de sortir le chéquier (et sort le sien)

Publié à 16h35, le 30 janvier 2018 , Modifié à 11h01, le 31 janvier 2018

Ehpad : François Ruffin (LFI) demande à Agnès Buzyn de sortir le chéquier (et sort le sien)

Ce mardi 30 janvier, les personnels des Ephad organisent une grande mobilisation. Pour la première fois, les syndicats, soutenus par l'association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA) et des associations de retraités, appellent à la grève mardi dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Cible de leur colère : le manque de moyens chronique qui empêche la bonne tenue des soins autant que d’accorder la nécessaire attention aux personnes âgées.

Une colère qui s’invite dans la séance de questions au gouvernement via plusieurs députés. Mais celui qui fait le plus de bruit, c’est sans aucun doute le député LFI François Ruffin. L’élu de la Somme commence sa question en évoquant un témoignage et interpelle la ministre :

 

C’est une scène ordinaire dans les hôpitaux et Ephad français. Partout, les hôpitaux craquent, les médecins s’alarment. Qu’avez-vous à leur offrir ? De la compassion, ça oui, vous en avez je l’admets. Ça vaut mieux que le mépris, mais que prévoit concrètement votre budget de la sécurité sociale ? 0 création de poste, 1.6 milliard d’économie quand on rappelle, il faut toujours le rappeler, et nous comptons bien vous le rappeler pendant 5 années : cet automne vous avez trouvé 5 milliards en toute urgence mais c’était pour les riches, pour supprimer l’impôt sur la fortune. Pour les pauvres, pour les pauvres, c’est toujours en million. Pour les riches, c’est en milliard alors madame Buzyn  nous vous le demandons : délaissez maintenant les belles paroles (…) Faites simplement un geste : sortez le carnet de chèques aux patients de ce pays.  

Une sortie qui lui vaut un pouce levé de Jean-Luc Mélenchon.

On notera que le député n’a pas vraiment pris en compte les avertissements de François de Rugy sur la conduite à tenir en séance. Quant à la ministre, elle lui répond qu’elle entend mener "une transformation du système de santé" dans le long terme avec un plan qu’elle proposera cette année. Dès ce matin, sur RTL, François Ruffin qui se plaignait du travail en commission et du manque de débat, analysait la théâtralité dans l’hémicycle. Il disait

 

Si vous voulez dans l’hémicycle, il y a un côté un peu théâtral. On vient, on est applaudi par ses copains, on est hué par les autres. Ok, c’est le jeu …

Voilà, visiblement il aime bien jouer.

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus