Les mardis très contrôlés de Matignon

Publié à 10h53, le 27 juin 2012 , Modifié à 15h20, le 27 juin 2012

Les mardis très contrôlés de Matignon
François Hollande et Jean-Marc Ayrault, dans la cour de l'Elysée, en juin 2012. (Maxppp)

BIG BROTHER– C’est acté : à présent, les "réunions de la majorité" se passeront désormais à Matignon, chaque mardi, révèle Le Figaro, dans son édition du mercredi 27 juin, et non plus à l'Elysée comme le faisait Sarkozy.

Mais Hollande continuera à s'y intéresser de très près, via plusieurs sources…

  1. Des "mardis à Matignon"... surveillés par l'Elysée

    Sur elections.lefigaro.fr

    Les réunions de la majorité auront désormais lieu à Matignon, autour de Jean-Marc Ayrault - et non plus à l'Elysée, comme le faisait Nicolas Sarkozy - en l'absence de François Hollande et réuniront les poids lourds de la gauche, relève un article Le Figaro, du 27 juin 2012.  

    Lors de la première réunion, étaient conviés Martine Aubry et Claude Bartolone, les présidents des groupes PS au Sénat et à l'Assemblée, François Rebsamen et Bruno Le Roux mais aussi Alain Vidalies, le ministre des Relations avec le Parlement.

    Mais si ces mardis à Matignon, où Jean-Marc Ayrault doit coordonner l'action du quinquennat, se dérouleront rue de Varenne, François Hollande compte bien garder un oeil, et une oreille, sur ce qu'il s'y dit.

    Et pour cela, il peut compter sur plusieurs sources, dont Bernard Rullier, le conseiller parlementaire du président, explique le Figaro, et qui était à la première réunion, mardi 26.

    Il n'est pas le seul. le quotidien explique que :

    "

    François Hollande est aussi en contact direct avec son premier ministre, avec lequel il a d'ailleurs déjeuné mardi.

    Le président n'a pas à s'inquiéter sur le relais de son action: outre Jean-Marc Ayrault, Jean-Pierre Bel, François Rebsamen et Bruno Le Roux sont tous des proches du chef de l'État.

    "

Du rab sur le Lab

PlusPlus