François Rebsamen propose de pistonner Emmanuel Macron pour un mandat de député à Dijon

Publié à 15h46, le 26 mars 2015 , Modifié à 16h42, le 26 mars 2015

François Rebsamen propose de pistonner Emmanuel Macron pour un mandat de député à Dijon
Emmanuel Macron et François Rebsamen © MIGUEL MEDINA / AFP

COUP DE POUCE - Il a beau ne pas "avoir une ambition dérangeante" dixit François Hollande himself, Emmanuel Macron ne serait pas hostile à l'idée de se lancer, un jour, dans une carrière d'élu. Une ambition que le ministre de l'Economie avait déjà *un peu* dévoilée sur le plateau de Des paroles et des Actes sur France 2 mercredi 12 mars, déclarant : "Bien sûr, je serai sans doute amené un jour à être élu, je ne l’exclue pas, mais je ne vais pas vous dire aujourd’hui 'je vais être élu en 2017' car comment expliquer alors, que je suis à plein temps à ma tâche?"

Un passage à revoir en vidéo, isolé par Francetvinfo:



Selon Challenges, jeudi 26 mars, il semblerait bien que le ministre de l'Economie vienne de trouver un soutien de poids dans cette initiative en la personne de François Rebsamen. Le ministre du Travail aurait directement proposé son aide pour faire élire Emmanuel Macron député dans sa ville de Dijon. Il aurait déclaré:

"

Si je peux faire d'Emmanuel Macron un député de Djion, je l'aiderai. 

"

Car François Rebsamen a beau trouver son jeune collègue "hyperbrillant", il estime que celui-ci ne pourra pas s'épargner le passage par un mandat électif s'il veut aller loin. "Pour avoir de l'avenir, il faut être élu", résume l'ancien président du groupe socialiste au Sénat.

L'Obs rappelle que la question de lancer le jeune ministre dans le grand bain électoral s'était déjà posée lors des élections municipales. Il avait été un temps envisagé de présenter Emmanuel Macron comme tête de liste à Amiens, sa ville natale. Mais le Parti socialiste avait finalement dû y renoncer pour... une raison de profil. L'ancien conseiller de François Hollande ne correspondant pas vraiment à la "sociologie" de la Somme, département populaire où le Front national engrange de bon scores. Une incompatibilité qu'un proche du ministre résumait en un détail:

"

Il fait la bise à Christine Lagarde.

"

Autres lieux de parachutage un temps esquissés pour Emmanuel Macron: l'Essonne - il avait démenti - ou dans les Pyrénées-Orientales, dans la circonscription de Jean Glavany.

Du rab sur le Lab

PlusPlus