Hollande, Bartolone, Duflot, Delanoë, Désir et Mitterrand présents à la marche "contre le terrorisme" à Tunis

Publié à 11h01, le 28 mars 2015 , Modifié à 11h01, le 28 mars 2015

Hollande, Bartolone, Duflot, Delanoë, Désir et Mitterrand présents à la marche "contre le terrorisme" à Tunis
© Montage Le Lab via AFP et Facebook (Pouria Amirshahi)

AU-DESSUS DES PARTIS - De nombreux responsables politiques français participeront, dimanche 29 mars, à la marche "contre le terrorisme" organisée à Tunis, après l'attaque du musée du Bardo, qui a fait 21 morts le 18 mars dans la capitale tunisienne.

Outre François Hollande, seront notamment présents le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone, l'ancien maire PS de Paris Bertrand Delanoë (tous deux nés en Tunisie), les députés socialistes Pouria Amirshahi (représentant des Français établis hors de France pour la zone Afrique du Nord et de l'Ouest) et Razzy Hammadi (Seine-Saint-Denis), ou encore le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Harlem Désir. Ils partageront le même avion à destination de la Tunisie, à l'exception de François Hollande. 

Et ce n'est pas tout : d'après Le Parisien samedi 28 mars, Cécile Duflot sera également du voyage, à l'initiative de Claude Bartolone. Le quotidien écrit :

"

Le président de l'Assemblée nationale a décidé in extremis d'embarquer l'ancienne ministre [écologiste] dans son avion pour Tunis [...]. Une occasion supplémentaire pour Barto de se poser en 'garant' de l'union entre PS et écolos. 

 

"

Autre signe de rassemblement : la présence, à bord du même avion, de Frédéric Mitterrand, toujours selon Le Parisien. L'ancien ministre de la Culture du gouvernement Fillon aura donc l'occasion de disserter avec tout ce petit monde socialiste et Vert. 

Un voyage qui dépassera donc les considérations politiciennes, en ces temps de campagne électorale. Deux mois et demi après la marche historique dans les rues de Paris consécutive aux attentats des 7, 8 et 9 janvier, la Tunisie espère rassembler des dizaines de milliers de personnes et un parterre de dignitaire étrangers. Parmi les invités de marque à avoir annoncé leur venue, figurent notamment les présidents polonais et palestinien Bronislaw Komorowski et Mahmoud Abbas, ainsi que le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Garcia-Margallo. Tunis espère aussi la venue du Premier ministre italien Matteo Renzi, de l'Algérien Abdelmalek Sellal et de la haute représentante de l'Union européenne, Federica Mogherini.

L'attaque contre le musée du Bardo par deux hommes armés de kalachnikovs a coûté la vie à 21 personnes : 20 touristes étrangers dont trois Français et un policier tunisien.

Du rab sur le Lab

PlusPlus