Hollande et ses confessions sur l'oreiller

Publié à 17h02, le 04 mai 2012 , Modifié à 18h22, le 04 mai 2012

Hollande et ses confessions sur l'oreiller
François Hollande sur RTL le 4 mai 2012 (Capture d'écran)

Sur RTL le 3 mai, Nicolas Sarkozy a atteint un point chouquette dans un exercice d'autoportrait censé dévoiler les dessous de l'homme. Le lendemain, c'était à François Hollande de s'y coller.

Qu'allait-il nous révéler? Un souvenir d'enfance au bras de son grand-père? Une passion pour les chouquettes de sa boulangère? Ses difficultés techniques avec une télécommande?

Non, le candidat socialiste a avoué son amour immodéré pour... son oreiller.

  1. "J'ai besoin de cette présence que j'enserre"

    Sur rtl.fr

    François Hollande déteste les gens qui se coupent les ongles devant lui, il a souvent rêvé qu'il n'avait pas eu l'ENA et, lorsqu'il était petit, il voulait être marchand de journaux.

    Voilà ce que nous a appris l'exercice d'autoportrait réalisé par le candidat socialiste sur RTL ce 4 mai. Mais de toutes ces infos passionnantes, nous en avons retenu une: François Hollande est amoureux de son oreiller.

    Je suis malheureux quand je suis chez des amis, par exemple, et qu'il n'y a pas d'oreiller.

    J'ai besoin de cette présence que j'enserre, que je serre même très fort.

    Et dans la voiture, car j'ai souvent fait des déplacements en voiture, j'avais toujours mon oreiller.

Du rab sur le Lab

PlusPlus