Des élus LR s’insurgent de l’utilisation de l’écriture inclusive sur le site du vote pour la présidence

Publié à 11h56, le 10 décembre 2017 , Modifié à 20h01, le 10 décembre 2017

Des élus LR s’insurgent de l’utilisation de l’écriture inclusive sur le site du vote pour la présidence
© Capture d'écran Twitter

Oh l’ironie. Les adhérents LR sont invités, ce dimanche 10 décembre, à élire le nouveau président de leur formation. Pour ce faire, ils doivent se rendre sur le site internet de Les Républicains et choisir, parmi la "liste des candidat-e-s", entre Maël de Calan, Florence Portelli et Laurent Wauquiez. Oui, vous avez bien lu, c’est bien l’écriture inclusive qui est ici utilisée. Cette même pratique dénoncée dans une proposition de loi, signée par 52 députés LR, et qualifiée de "novlangue" et d'"endoctrinement".

Plusieurs élus, dont le député Pierre-Henri Dumont et le conseiller national LR Jens Villumsen s’en sont émus sur Twitter.

Notons que l’écriture inclusive n’est employée qu’à moitié. "Vous avez la possibilité de voter pour un-e candidat-e ou de voter blanc", aurait pu également écrire le prestataire, suivant la même logique de cette pratique visant à rendre les femmes visibles dans la langue française.

Du rab sur le Lab

PlusPlus