Jack Lang dénonce la banalité des illuminations de Noël à Paris

Publié à 07h33, le 26 décembre 2013 , Modifié à 07h33, le 26 décembre 2013

Jack Lang dénonce la banalité des illuminations de Noël à Paris
Jack Lang. (Maxppp)

C’est un peu "l’étrange post de Noël de Monsieur Jack". Dans une surprenante tribune publiée le 25 décembre sur le Huffingtonpost.fr, Jack Lang, ancien ministre de la Culture et président de l’Institut du monde arabe, critique les illuminations de Noël dans la capitale.

Et Jack Lang de mener la comparaison entre Paris et d’autres capitales mondiales :

"

Quand on a la chance d'être à Londres, New-York, ou même Berlin au mois de décembre, on a le sentiment que ces villes sont illuminées. Un sentiment de fête!

Paris paraît plus gris. On ne peut pas dire que les éclairages frappent par l'imagination de leur concepteur.

"

"C’est plutôt banal", renchérit-il expliquant que cela ne date pas d’hier mais que ce n’est pas une raison pour s’y habituer.

Jack Lang réfute également l’argument budgétaire. En somme, pas besoin d'argent en masse pour avoir des idées :

"

Ces décorations représentent beaucoup pour les visiteurs étrangers, de province, de banlieue. Paris devrait briller de tous ses éclats ! Ce n'est pas parce que la situation économique est mauvaise qu'il faut se résigner. Elle est également difficile à Berlin, Londres...

"

"C'est l'imagination qui fait défaut. Avec le même argent on pourrait faire mieux !", assure celui qui a créé la Fête de la Musique lorsqu’il était au gouvernement.

En cause également, selon lui : le consumérisme.

"

À Strasbourg, en Allemagne, c'est une tradition authentique, avec des exigences de construction. Là, on a l'impression que le souci commercial l'emporte sur le reste.

"

"Paris reste Paris, on s'en remet", conclut-il sur une note positive, lançant finalement une véritable déclaration d’amour à la Ville lumière :

"

Je fais peut-être un rêve désuet. Et puis Paris est tellement beau que finalement, la ville impose sa splendeur.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus