Jean-Christophe Cambadélis ironise sur la une du Figaro publiée deux heures avant la fin du débat de la primaire

Publié à 07h49, le 13 janvier 2017 , Modifié à 07h50, le 13 janvier 2017

Jean-Christophe Cambadélis ironise sur la une du Figaro publiée deux heures avant la fin du débat de la primaire
Jean-Christophe Cambadélis. © JOEL SAGET / AFP

De François Hollande à Christiane Taubira, en passant par Laurence Rossignol ou Jean-Christophe Cambadélis, toute la majorité semble s’être confrontée, durant ce quinquennat, au Figaro. Le journal, classé à droite, n’a jamais été très tendre avec la majorité socialiste. Qui le lui rend plutôt bien.

Jeudi 12 janvier, alors que le premier débat pour la primaire de la Belle Alliance Populaire organisée par le PS était encore dans sa première mi-temps, Le Figaro envoyait aux rédactions sa une, heure du premier bouclage oblige. Sur cette couverture, alors qu’il restait encore près de deux heures de joutes entre les sept candidats, le quotidien écrivait :

Primaire de la gauche : un débat sans idée neuve pour un parti à bout de souffle.

Voilà les candidats et le PS rhabillés pour l’hiver. Sauf que cette une précoce a fait rire, ou pleurer, sur les internets. Du côté du Premier secrétaire socialiste, on a pris le parti d’en rire. Ainsi Jean-Christophe Cambadélis a-t-il ironisé en publiant sur Twitter cette une :

Le Figaro titre sur "un débat sans idées" (sic) moins d’une heure après le début du débat. Drôle !

Contraintes techniques obligent, Libération aussi a envoyé sa une aux rédactions tôt dans la soirée, avant même le débat. Mais le quotidien a lui décidé de ne pas parler du débat en une, sauf en l’évoquant dans le cadre de son dossier sur le revenu universel.

Un peu plus tard dans la soirée, Le Figaro a tweeté une nouvelle une, plus à jour et avec un titre de une sur le débat de la primaire modifié :

Primaire : un débat fastidieux pour une gauche à bout de souffle.

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Laurence Rossignol dénonce la publication d'une campagne anti-IVG dans "un grand journal comme Le Figaro"  

> "Théorie du genre" : Vallaud-Belkacem trolle Le Figaro pour... une coquille dans un article sur Trump 

> Taubira a la rancune tenace contre "la désinformation méthodique" du Figaro : "c'est pathologique"  

> François Hollande raille une nouvelle fois Le Figaro et Serge Dassault 

Du rab sur le Lab

PlusPlus