Jean-François Copé dit être allé "au bout du bout" de sa "loyauté" envers François Fillon

Publié à 06h41, le 06 mars 2017 , Modifié à 08h58, le 06 mars 2017

Jean-François Copé dit être allé "au bout du bout" de sa "loyauté" envers François Fillon
Jean-François Copé a fait ce qu'il a pu, mais il ne peut plus soutenir François Fillon © CHARLY TRIBALLEAU / AFP

BRÈVE DE CAMPAGNE - Ils sont déjà plus de 300, mais contrairement aux héros du film du même nom, ils ne sont pas décidés à mourir au combat, d'un bloc derrière leur chef. Les élus de droite et du centre ayant lâché François Fillon se multiplient comme des petits pains. Compteront-ils prochainement Jean-François Copé dans leurs rangs ? L'ancien meilleur ennemi de 2012, avec qui le vainqueur de la primaire de la droite s'est semble-t-il quelque peu réconcilié, est pour l'instant toujours à bord. Pour l'instant.

Car le député-maire de Meaux serait sur le point d'abandonner le candidat, lui aussi. Il le confie même en privé, dans des propos rapportés par Le Parisien lundi 6 mars, au lendemain de la démonstration de force de François Fillon et de ses soutiens au Trocadéro :

J'ai été au bout du bout de ce que je peux en termes de loyauté.

De fait, le dernier homme de la primaire de la droite avec 0,3% des voix n'a rien fait pour affaiblir publiquement François Fillon, allant même jusqu'à le recevoir en grandes pompes dans sa ville de Meaux en pleine tourmente, fin février. En privé cependant, c'est donc une autre musique que joue le pianiste des Républicains. Début février, Le Canard Enchaîné rapportait ainsi cette autre confidence de "JFC", qui jubilait de voir son adversaire d'hier rattrapé par des ennuis judiciaires à son tour :

Il y a quand même une justice ! Fillon, qui m’avait traîné dans la boue… Les gens se rendent compte de ce qu’est réellement ce monsieur, apparemment bien propre sur lui, et qui a tout fait en douce.

[Edit 8h50]

Sur Franceinfo: ce lundi matin, Jean-François Copé répète publiquement qu'il *soutient* François Fillon pour le moment. "J'attends que les choses soient remises en ordre de marche, qu'on sache qui va faire quoi et comment", a-t-il expliqué avant d'avoir cet échange avec les journalistes :

- Journaliste : Ce matin, à 8h37, est-ce que vous soutenez toujours François Fillon ?



- Jean-François Copé : À 8h37 comme vous dites, je soutiens François Fillon parce que François Fillon l'a dit lui-même, il est aujourd'hui le seul candidat et qu'à partir du moment où il n'y a pas, à l'heure où nous parlons, un débat ouvert sur la question, je n'ai pas de raison de ne pas le faire. Ce que j'attends simplement, c'est que maintenant, on nous dise à quoi va ressembler la suite de la campagne. [...] À l'heure où nous nous parlons, je le soutiens. Je comprends que dans le même temps, il va y avoir ce soir une réunion du comité politique. J'en suis membre, je vais donc évidemment m'y rendre et je souhaite que ça soit l'occasion pour lui de nous dire comment il voit la suite des choses.

Il le soutient donc, mais à peu près comme la corde soutient le pendu...



À LIRE SUR LE LAB :

Pour la 78ème fois, François Fillon annonce qu’il ne lâchera rien

Du rab sur le Lab

PlusPlus