Jean-Marc Ayrault théorise la montée d'un "Tea Party à la française" devant les députés PS

Publié à 16h04, le 12 novembre 2013 , Modifié à 16h04, le 12 novembre 2013

Jean-Marc Ayrault théorise la montée d'un "Tea Party à la française" devant les députés PS
(Maxppp).

EARL GREY - Un "tea party" à la française. Voilà ce que voit se développer Jean-Marc Ayrault à la droite de la sphère politique de France. Le Premier ministre l'a expliqué ce mardi 12 novembre aux députés socialistes lors de la réunion du groupe PS à l'Assemblée nationale. 

Au lendemain d'un 11 novembre marqué par les sifflets contre François Hollande lors des cérémonies, et avec un climat tendu suite aux violences des "bonnets rouges", le chef du gouvernement a souligné la radicalisation d'une partie de la droite, en dehors des partis politiques. 

 

"Il y a des signes qui montrent la montée d'un Tea partyisme à la française", a expliqué Jean-Marc Ayrault, selon plusieurs parlementaires. Précisant que "ce mouvement s'est cristallisé avec l'opposition au mariage des couples homosexuels". 

Cette lecture avait déjà été faite à l'été par … François Hollande. 

Selon des propos rapportés par le Canard enchaîné le 24 juillet dernier, le président de la République avait constaté lors de sa rencontre avec les chefs des partis de la majorité la "radicalisation d'une droite de type Tea Party à l'occasion du débat sur le mariage."

A l'époque, François Hollande avait suggéré une réplique possible : 

"

Il est nécessaire pour la majorité d'avoir une réponse idéologique forte autour des valeurs de la République.

"

Cette comparaison a également été portée par Manuel Valls, en avril 2013, au moment du débat sur le "mariage pour tous". Sur i>Télé, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls observait "la constitution d'une forme de Tea party", évoquant "une partie de la droite, très à droite, très conservatrice, parfois réactionnaire (…) avec des relents antiparlementaires", avait rapporté leJDD.fr

Du rab sur le Lab

PlusPlus