Jean-Marie Le Pen estime que Christiane Taubira est "anti-française" et qu'elle a été nommée ministre en raison de sa couleur de peau

Publié à 08h38, le 18 novembre 2013 , Modifié à 09h10, le 18 novembre 2013

Jean-Marie Le Pen estime que Christiane Taubira est "anti-française" et qu'elle a été nommée ministre en raison de sa couleur de peau
Jean-Marie Le Pen à Paris, le 17 novembre 2013 (Maxppp).

Il parle moins, beaucoup moins que lorsqu'il était président du Front national, mais ses apparitions médiatiques sont très souvent matières à polémique.

Jean-Marie Le Pen, désormais président d'honneur du parti, était présent lors du lancement, ce 17 novembre à Paris, par Marine Le Pen de la campagne du FN pour les municipales.

Interrogé en marge de ce meeting par une journaliste de France Inter, le président d'honneur du Front national revient sur les insultes racistes dont est victime Christiane Taubira depuis plusieurs jours.

Loin de s'indigner, il estime que la Garde des sceaux est "anti-française", et qu'elle a été nommée ministre en raison de sa couleur de peau.

Voici ses propos exacts, diffusés par France Inter :

"

Elle n'a certainement pas été choisie à cause de son patriotisme, elle est anti-française. Parce qu'elle était indépendantiste, elle voulait chasser la France de la Guyane.

Ce ne sont pas non plus ses talents de juriste qui l'ont fait désigner. Je pense qu'elle a été choisie parce qu'on pensait que sa couleur pourrait lui servir de bouclier quand elle aurait à proposer des choses absolument inacceptables.

Ça n'est pas la première fois que c'est fait dans la politique française.

"

Sitôt diffusés sur France Inter, ces propos ont fait réagir. Et notamment Cécile Duflot qui parle de "dégueulasseries" :

Du rab sur le Lab

PlusPlus